Marco Bartels, de Bio-Obst Münch

« Des conditions optimales pour une récolte abondante »

La semaine dernière Biohof Münch, au cœur de l'Alte Land a démarré sa récolte de pommes. Les conditions optimales de récolte ont permis d'obtenir une récolte abondante, explique Marco Bartels, le directeur de l'exploitation. « Nous avons pu ramasser plus de 100 tonnes au total, ce qui est plus que l'année dernière. Les bonnes conditions de récolte ont également conduit à une bonne qualité. »

Biohof Münch est le seul fournisseur de pommes récoltées lors de la pleine lune en Allemagne et fournit la plupart de ses produits à la chaîne de magasins biologiques Tegut. « Seules les pommes de la variété Jonagored sont vendues comme pommes « full-moon » qui sont généralement en vente jusqu'à la fin du mois de janvier. 

Récolte pendant la pleine lune

Le producteur biologique est globalement satisfait des résultats de la récolte de cette année. « Dans l'état actuel des choses, nous serons en mesure de proposer la Elstar jusqu'à la fin mai et la Topaz jusqu'en juin. Au début de la saison, en gros jusqu'à la fin novembre, nous proposerons également la Santana. Les Jonagored et Natyra que nous vendrons ensuite tout au long de l'été. Selon toute vraisemblance, nous parviendrons également à faire le lien avec la nouvelle récolte, ce qui permettra aux consommateurs de se rabattre sur des pommes savoureuses et régionales 12 mois par an », souligne Marco. Cette année encore, la transition entre les pommes de l'ancienne récolte et la vente des premières pommes nouvelles s'est faite sans heurts.

Au total, Biohof Münch commercialisera environ un tiers de récolte en plus par rapport à l'année dernière. « Nous sommes nous aussi confrontés à l'augmentation actuelle des coûts, comme ceux de la culture et du transport. En revanche, cette année, nous disposons non seulement d'une récolte importante, mais aussi d'une récolte visuellement attrayante et d'un excellent goût. À cet égard, nous sommes convaincus que ce sera une bonne saison de commercialisation ». 



À plus long terme, le cultivateur biologique mise de plus en plus sur la culture de variétés résistantes à la tavelure. « La variété des variétés est particulièrement importante pour nous, avec Elstar toujours en tête. Nous essayons actuellement d'étendre avec succès notre culture de Natyra. La part de cette variété est actuellement d'environ 10 %, ce qui correspond à environ 12 hectares. Bien que la Natyra présente une proportion relativement élevée de pommes de petits et moyens calibres, elle est bien accueillie par les consommateurs. Et nous plantons pour la première fois cette année la variété Freja sur environ 3 hectares, nous pourrons ensuite effectuer les premières récoltes à partir de 2024. »

Pour plus d'informations : 
Marco Bartels
Bio Obst Münch GmbH & Co. KG
Domänenweg 10
21129 Hambourg, Allemagne
Tél. : 040-226 317 630
info@bioobstmuench.de  
www.bioobstmuench.de  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)