Enrique Colilles, PDG de Trops :

« Lorsque la mangue espagnole sera finie, les chaînes européennes remarqueront la différence dans les ventes »

La saison espagnole de la mangue se termine à la fin de ce mois, soit avec près de 10 jours d'avance. Une situation principalement dû à une forte demande car la concurrence des autres pays est moindre et la qualité des fruits de Malaga est très bonne. 

« Pour une raison quelconque, il y a eu moins d'offre d'autres origines sur les marchés européens, notamment du Brésil. Nous avons été quasi seuls sur le marché et nous avons vendu nos mangues plus rapidement que d'habitude grâce à notre différence de qualité », explique Enrique Colilles, PDG de Trops. La coopérative produit et vend environ 55 % des mangues cultivées en Espagne. « Et comme nous avons pu le confirmer auprès de nos clients et consommateurs, la saveur et, en général, la qualité de la mangue de Malaga, a été vraiment spectaculaire cette année, alors que, étonnamment, les calibres ont été un peu plus petits. » 

C'est précisément l'abondance des tailles moins commerciales qui a été le plus grand handicap au fait que les prix n'ont pas été très satisfaisants pour le cultivateur. « La mangue de Malaga vaut plus que ce que l'on paie pour elle. Les canaux de vente habituels ne s'attendaient pas à trouver des mangues plus petites et cela a été une raison suffisante pour ne pas activer la demande plus tôt, même si le consommateur ne le remarque pas. Certaines chaînes de supermarchés européennes font preuve d'un comportement étonnamment positif vis-à-vis de notre mangue », déclare Enrique Colilles.

« Normalement, lorsque la saison de la mangue arrive à Malaga, les ventes de mangue dans les magasins augmentent en raison de sa saveur et de son aspect attrayant, car elle reste plus longtemps sur l'arbre pour mûrir en raison de la proximité des marchés européens. Un aspect qui a été encore plus accentué cette année, en raison de sa saveur et de la présence réduite de produits d'autres origines. Maintenant que la saison espagnole touche à sa fin, les chaînes de supermarchés vont remarquer la différence dans les ventes ». 

Selon le PDG de Trops, si les calibres commerciaux de la mangue de Malaga ne sont toujours pas valorisés comme ils le devraient, cela signifie que la moyenne baisse de manière significative.

« Pendant la saison de la mangue espagnole, les marchés européens disposent d'un produit local européen, d'abord du fait de son empreinte carbone plus faible, mais aussi de son excellente saveur. Je pense qu'il est important que nous évoluions tous vers une plus grande flexibilité et une « décommodification » de certains produits. Une boîte de mangue ne peut pas valoir 6 euros toute l'année si, pendant quelques mois, vous avez un produit qui augmente vos ventes et sert d'accroche pour que de nombreux consommateurs se rendent dans les magasins. Pourquoi ne peut-il pas alors être payé 40-50 % de plus que les autres origines ? Il y a des chaînes de supermarchés qui se rendent compte - maintenant que la saison touche à sa fin - de la grande demande générée par la mangue espagnole et elles nous demandent des quantités que nous ne pouvons pas fournir. Il y aura forcément des changements dans les saisons à venir. À l'avenir, il se pourrait qu'il y ait des chaînes qui n'aient pas de mangue espagnole, car elle ira là où elle est appréciée », prévient Enrique Colilles.

Cette année, la production d'avocats pourrait être inférieure de 30 à 40 % en Espagne
En ce moment, les variétés Bacon et Fuerte sont récoltées en Espagne et les premiers Hass de la saison arriveront bientôt. 

« La récolte de cette saison devrait peut-être être inférieure de 30 à 40 % à celle de l'année dernière, mêmes si dans la vallée de Vélez la baisse de production pourrait dépasser 60 % », avance Enrique Colilles, qui précise que « ce ne sera pas seulement le cas en Espagne mais aussi dans la majorité des pays producteurs. »  C'est un produit qui est difficile à cultiver. Il y a des zones privilégiées où les avocats poussent très bien et d'autres qui peuvent poser des problèmes et c'est quelque chose qui est démontré une fois de plus cette année. » 

Trops se une a la plataforma internacional de aguacate Green Motion

Avec moins de pièces sur les arbres, les grandes tailles devraient être abondantes, même si, selon le PDG de Trops, il y aura une disponibilité de tailles dans tous les formats et pour tous les types de clients.

Quant à la tendance de la consommation d'avocats, Enrique Colilles souligne que, bien que « La production ait été élevée l'année dernière et qu'il semble que le scénario de la consommation d'avocats ait changé, tendant à être un produit de l'offre plutôt que de la demande, notre perception est que sa consommation continue de croître. Ce produit suscite un grand intérêt et de nouveaux consommateurs continuent d'apparaître. Normalement, ceux qui essaient les avocats pour la première fois les incluent maintenant dans leur régime alimentaire. »

La saison dernière, Trops a vendu environ 30 000 tonnes d'avocats espagnols, soit entre 40 et 50 % de la production nationale totale.

Pour plus d'informations : 
TROPS
Nave TROPS. Políg. Industrial TROPS 
C.P. 29719 Vélez-Málaga
Tél. : +34 952 500 700 
info@trops.es
www.trops.es


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)