John Gijbels, Euro Gijbels :

« Les Clemenules restent vertes parce que les arbres ne sont pas suffisamment stressés ; nous allons devoir les cueillir »

La nouvelle saison des clémentines a commencé chez Euro Gijbels. « Nous avons commencé par les Orogros et nous récoltons actuellement les dernières Oronules. Nous devons également maintenant commencer à cueillir notre variété principale, les Clemenules », commence John Gijbels depuis la ferme de cette entreprise belge en Espagne.


A gauche, Leandri, à droite, les Clemenules

John aurait aimé attendre un peu, mais la demande le contraint à offrir ce produit. « Il se passe quelque chose d'inhabituel avec les Clemenules. La chaleur incessante en Espagne fait que les arbres ne sont pas assez stressés pour que les fruits changent de couleur. Les grands changements de température jour/nuit sont la principale cause de stress. »

« Cela fait passer les Clemenules du vert vif à un bel orange. Mais les jours sont toujours à 25°C, et les nuits tournent autour de 17°C. Cette différence n'est pas assez importante pour la coloration. La température devrait commencer à baisser cette semaine, donc l'idéal serait de récolter dans une quinzaine de jours. Mais pour continuer à livrer, nous devons commencer à les cueillir dès maintenant », explique John.

« Normalement, je ne commencerais pas à cueillir des fruits comme ceux-là. Le manque de stress affecte la peau mais pas le goût et cela les rend moins intéressants. Nous ne les vendrons pas au prix normal, ce qui nous coûtera de l'argent. Mais je dois récolter pour éviter une pénurie. Certains arbres ont bénéficié d'un peu plus de vent et de soleil. Nous pouvons donc essayer de respecter tous nos jours de livraison. »

John fait preuve d'un optimisme prudent pour le reste de la saison. « Nous avons de très belles mandarines Leandri sur les arbres. Nous devrons attendre jusqu'en janvier pour cette variété haut de gamme. Nous aurons globalement 20 % de Clemenules en moins sur le marché par rapport à l'année dernière ». 

« Cela est dû à la sécheresse et à de nombreux autres facteurs. Mais la qualité est bonne. Il semble aussi qu'il y ait davantage de gros calibres accrochés aux arbres. Nous devrons attendre et voir les prix du marché. Ceux-ci devront s'améliorer pour couvrir toutes les augmentations de coûts. »

Légumes
Gijbels s'attend à une saison de légumes espagnole difficile. « De nombreux producteurs et clients sont inquiets. Mais, dans l'ensemble, il semble qu'il y ait moins de légumes plantés, ce qui donne lieu à des perspectives plutôt optimistes. Une offre excédentaire serait véritablement problématique. Mais avec une consommation et une offre moindres, j'espère que le marché restera équilibré. À mon avis, dans cinq semaines, il y aura déjà moins de produits sur le marché. Donc, avec un peu de chance, nous pourrons continuer à obtenir de bons prix ». 


John Gijbels

« Mais cela fait cruellement défaut. Les prix des patates douces, par exemple, restent les mêmes, mais les coûts de culture ont augmenté de quelques euros par boîte. Et il ne s'agit pas de la seule augmentation. Si je devais avoir les mêmes prix que la saison dernière pour le chou-fleur, il me faudrait plus d'argent pour couvrir mes coûts. Les marges sont donc de plus en plus serrées. »

« Il est dans l'intérêt de tous de pouvoir répartir les coûts tout au long de la chaîne. Vous ne pouvez pas simplement les répercuter sur les consommateurs. J'espère que tout le monde est prêt à s'entraider pour traverser cette période difficile et, surtout, que le marché finira par appréhender la situation ». 

Pour plus d'informations :
John Gijbels
Euro Gijbels
Acaciastraat 21
2440, Geel, Belgique

Cami de les Arenes s/n
43300 Mont-roig del Camp
Tarragone, Espagne
info@euro-gijbels.be
www.eurogijbels.be


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)