La livre égyptienne toujours confrontée au marché noir des devises

C'est la seconde fois qu'en 6 ans que la banque centrale d'Égypte met fin à un régime de taux de change manipulé. Cela permettait à la livre égyptienne d'être échangée librement pour des devises étrangères. Aujourd'hui, des sources spéculent sur l'avenir d'un futur marché parallèle des devises. La banque nationale a également augmenté les taux d'intérêt de 200 points de base, qui s'ajoutent aux deux précédentes hausses des taux d'intérêt depuis le début de la guerre en Ukraine en février.

Certains experts financiers affirment que ces mesures permettront de freiner le marché parallèle des devises. « Elles y parviendront en partie, notamment avec le taux interne des banques qui se rapproche de celui en externe », a déclaré Khaled al-Shafie, directeur du groupe de réflexion local Capital Center for Economic Studies. Mais on continuera à avoir recours au marché noir.

Le marché noir des devises étrangères a prospéré dans toute l'Égypte au cours des derniers mois, les banques locales ne parvenant pas à obtenir les dollars américains nécessaires aux opérations d'importation.


Source : al-monitor.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)