BFV représente la filière fruitière belge sur le salon Asia Fruit Logistica

Gros potentiel pour les fruits belges sur les « nouveaux » marchés asiatiques

Le marché asiatique reste un marché à fort potentiel pour les fruits belges selon la BFV (société des marchés au cadran de fruits en Belgique). Ainsi, Marc Evrard et Thomas Similion de la BFV étaient présents lors de l'Asia Fruit Logistica la semaine dernière, avec en outre la participation de Marc lors du panel de discussion. « La popularité des pommes et des poires Conférence belges continue sa croissance en Asie. Maintenant que les restrictions liées à la Covid-19 ont été levées presque partout, les possibilités sont multiples à travers toute l'Asie », explique Marc.

« C'est très agréable après trois ans, de pouvoir rencontrer en physique nos relations asiatiques et d'entrer en contact avec de nouveaux clients. Ces années ont clairement été difficiles pour le commerce avec une grande partie de l'Asie. Il y a seulement trois ans, nous avions estimé que le marché chinois augmenterait comme débouché pour nous de 300 %. C'était très réaliste à l'époque. Mais principalement à cause de problèmes logistiques, tels que des flux irréguliers et une congestion, nous avons été obligés à nous concentrer sur la consolidation de notre business plutôt que sur son développement. Mais grâce à de bonnes relations, nous avons pu maintenir les affaires. »

Aujourd'hui, alors qu'on semble atteindre la fin du tunnel, les confinements dans les grandes villes chinoises redeviennent plus fréquents. « Tout d'abord, c'est très ennuyeux pour tous les résidents en Chine. Et pour nous, il s'agit d'attendre de voir comment les choses vont évoluer. Nous pensions sortir du creux et entamer une remontée discrète, mais il est désormais difficile d'estimer quoi que ce soit quant à l'avenir proche. De manière générale, nous avons tenu bon grâce à un processus logistique béton, tous les acteurs impliqués prenant leurs responsabilités pour garantir la sécurité alimentaire et la santé d'autrui. C'est ainsi que nous avons traversé les périodes difficiles et que nous espérons pouvoir maintenir notre position. A terme, nous avons de nouveau l'ambition de nous développer, car le potentiel chinois est indéniablement important. »

Pénétrer des marchés relativement neufs en Asie
Outre la Chine, il existe plusieurs pays où les restrictions ont été levées et où des opportunités se présentent pour la filière fruitière belge. « Pendant le salon, par exemple, nous avons établi des contacts avec des organisations indiennes, thaïlandaises, vietnamiennes, indonésiennes, malaisiennes et de Hong Kong », explique Marc. « Les fruits à pépins belges y ont su trouver leur chemin, lentement mais sûrement. Alors que les poires sont exportées exclusivement vers la Chine, les pommes belges, notamment, sont très demandées en Inde. Mais notre produit a également fait son apparition sur des marchés relativement neufs comme le Vietnam et la Thaïlande. » Ce constat ne s'applique d'ailleurs pas uniquement aux fruits à pépins, mais également à d'autres groupes de produits. « Nous prenons entre autres note d'une demande croissante pour les cerises, qui ont finalement aussi un fort potentiel. Nous pourrons certainement avancer avec ce produit dans les prochaines années et nous avons déjà pu entamer le chemin dans cette direction lors de l'Asia Fruit Logistica. »

Pour plus d'informations :
Marc Evrard
Belgische Fruitveiling
Montenakenweg 800
3800 St. Truiden, Belgique
Tél. : +32 11 69 34 11
bfv@bfv.be 
www.bfv.be 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)