Laura, de Roots and Leaves : « Des pertes pouvant aller jusqu'à 60 % dans la zone de Nijar et 30 % pour Poniente »

« Manque d'offre mais la demande est forte et le sera davantage en hiver »

La saison 2022/23 de la courgette, l'un des principaux légumes cultivés à Almería et consommé dans toute l'Europe, a commencé avec un problème considérable de parasites - principalement des pucerons - et de virus. Une situation qui a eu un impact dès le début sur une offre qui, selon toutes les prévisions, diminuera cette année en même temps que les hectares consacrés à sa culture dans les serres d'Almería. 

Et l'effet semble être généralisé à l'ensemble de la province. « Notre production a été affectée à 100 %, tant dans les serres de Nijar que dans celles d'El Ejido. À Nijar précisément, nous n'avons jamais eu de problèmes, et cette année, nous avons dû arracher la culture tôt et planter une nouvelle culture pour l'hiver », explique Laura, de l'entreprise spécialisée dans la production et l'exportation de courgettes, Roots and Leaves.

« En dehors de notre propre production, par le biais de notre activité d'achat pour approvisionner notre principal client anglais (Rodanto), nous sommes informés de pourcentages de perte allant jusqu'à 60 % dans la zone de Nijar et 30 % dans celle de Poniente. » Un pourcentage de perte qui se superpose actuellement à la tendance à la baisse de production observée dans certaines des variétés cultivées cette saison. « Plus précisément dans la zone de Las Norias, où les producteurs ont opté pour une nouvelle variété résistante au virus New Delhi, nous constatons des rendements inférieurs par hectare. » 

Néanmoins, cette situation fait que les prix sont plutôt bons, explique Laura, « en raison du manque d'offre et d'une demande qui est déjà forte et qui le sera encore plus en hiver. Bien que nous ne sachions pas jusqu'où cela ira, car tout dépendra du prix que les supermarchés et les clients voudront payer pour les courgettes. En ce sens, je m'attends à des cycles de demande très différents, les spécialités étant celles qui seront les plus touchées. » 

« Les courgettes en flowpack ont la consommation la plus stable du Royaume-Uni » 
Roots and Leaves, dirigée par Laura et son mari Roberto, est une jeune entreprise, récemment créée, mais appartenant à la quatrième génération d'une famille d'Almería. Nous sommes spécialisés dans la production de courgettes Fino conventionnelles que nous exportons à 90 % vers le marché anglais. Aujourd'hui, la culture conventionnelle à Almería, sans utilisation d'ingrédients actifs, avec l'utilisation d'insectes auxiliaires et sous une stricte réglementation européenne, est très proche de la culture biologique, mais la différence est que lorsqu'il y a un parasite, nous avons la possibilité de réaliser plus de types de traitements. » 

« Le marché britannique est le premier avec lequel nous avons commencé à travailler et nous y avons établi une collaboration très forte avec un grand client qui, dès le début, était très intéressé par le fait d'avoir un produit de qualité supérieure pour travailler avec les supermarchés anglais. » 

« De tous les produits maraîchers, la courgette a une demande assez stable au Royaume-Uni et, parmi les différentes lignes principales qui sont travaillées sur le marché anglais - en boîtes de 5 kg, en vrac et en flowpacks - le flow est celui qui a la plus grande stabilité de consommation. Au final, la courgette conditionnée en paquet de 2 ou 3 unités reste la plus pratique pour les consommateurs et la plus abordable. Mais cette année, l'économie anglaise est durement touchée par l'inflation. » 

Plus précisément, selon les données de l'Office for National Statistics, les prix des produits alimentaires au Royaume-Uni ont augmenté de 14,6 % en septembre 2022 par rapport au même mois de l'année précédente, ce qui représente 14 mois consécutifs de hausse.

Le Brexit, qui a suscité tant d'incertitudes dans le secteur de l'exportation depuis la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, est devenu une simple procédure bureaucratique, souligne Laura, « une procédure administrative comme celle de n'importe quel bureau de douane. Depuis lors, tout s'est normalisé et les exportations se sont stabilisées. Mais ce qui est plus inquiétant aujourd'hui, c'est l'économie anglaise. »

Pour plus d'informations : 
Roots and Leaves 
Tél. : +34 633 882 235
laura@rootsandleaves.es 
https://rootsandleaves.es


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)