Lancement d'un robot japonais pour la récolte des poivrons

La start-up japonaise d'agritech AGRIST a présenté son robot de récolte doté d'intelligence au Consumer Electronics Show (CES) 2023 de Las Vegas. Le nouveau robot nommé « L » cueille les poivrons prêts à être récoltés avec une précision millimétrique même à travers les feuilles superposées, indique l'équipe.

« Nous voulons résoudre les problèmes de pénurie de main-d'œuvre agricole en automatisant la récolte via des robots équipés de capacités d'intelligence artificielle (IA) », partage Junichi Saito, PDG chez Agrist. « Notre robot L est un système de récolte automatique de poivrons. Notre algorithme d'IA propriétaire, utilisant une combinaison de différents types de caméras, permet au robot d'identifier et de cueillir les poivrons prêts à être récoltés avec une précision millimétrique à travers les feuilles superposées. »

Le robot L comprend un manipulateur monté sur un bras qui tire les tiges jusqu'à ce qu'il atteigne le poivron cible, puis l'attrape avec ses pinces et est capable d'effectuer le mouvement de pliage nécessaire afin de déposer le poivron dans un conteneur de récolte.

Le robot patrouille quotidiennement dans les exploitations agricoles pour surveiller la croissance des cultures et fournir aux agriculteurs des conseils sur la gestion optimale de leur exploitation. Le brevet est en cours d'homologation pour le robot suspendu qui se déplace le long de fils et n'est pas soumis aux contraintes des mouvements du sol.

L rend l'agriculture plus efficace et efficiente tout en rendant possible la réduction du capital humain et les besoins en main-d'œuvre. L s'adapte à n'importe quelle configuration existante, sans modification. Ceci, associé à la légèreté de l'informatique périphérique qui maintient le prix du système à un niveau bas, rend la récolte par IA plus accessible aux agriculteurs. »

Sur son site web, Agrist partage la manière dont il envisage de louer le robot aux cultivateurs. « Les dépenses initiales pour l'installation d'un robot de récolte dans une ferme sont d'environ 1,5 million de yens, et l'agriculteur sera facturé 10 % des ventes totales de produits agricoles récoltés par le robot. »

Avec ce modèle économique, ils veulent aider les cultivateurs japonais dont l'âge moyen est de 67 ans et qui font face à une main-d'œuvre insuffisante pour la récolte. « Les agriculteurs consacrent plus de 50 % de leur temps aux opérations de récolte. Il y a une pression opérationnelle en raison des faibles rendements, et les parasites se propagent en raison d'une gestion inadéquate des plantes. Les agriculteurs sont englués dans un cercle vicieux où ils sont exposés à l'anxiété de la pénurie de main-d'œuvre et au risque liés aux nuisibles, car ils ne sont pas en mesure d'obtenir et de former le personnel nécessaire à la gestion de la production, ce qui les empêche d'étendre leur échelle de production. « Avec leur robot de récolte automatisé, ils cherchent à améliorer les rendements de récolte de plus de 20 % tout en gérant l'environnement au sein du site de culture et en détectant les maladies de manière précoce. »

Dans un futur proche, les projets comprennent notamment le développement d'installations horticoles spécialement adaptées aux robots et la réalisation de ventes conditionnées en Chine et en Inde. « L'énergie solaire sera exploitée pour alimenter ces installations afin de permettre une horticulture respectueuse de l'environnement. Les données obtenues par les robots de récolte seront analysées par l'IA et utilisées pour relever les défis agricoles existants. »

Pour plus d'informations :
Agrist
info@agrist.co 
www.agrist.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)