Frank Döscher, directeur général de la société Elbe-Obst Vertriebsgesellschaft :

Les marchés d'exportation pour les pommes restent difficiles

La variété de pomme Fräulein a été découverte par le producteur de fruits Gerd Sundermeyer et jouit d'une grande popularité. Depuis l'automne 2020, cette variété est également cultivée et commercialisée par Elbe-Obst Vertriebsgesellschaft. Frank Döscher, directeur général d'Elbe-Obst, évoque l'impact des conditions actuelles sur le développement de la Fräulein et des perspectives pour l'année 2023.


Frank Döscher au German Fruit and Vegetable Congress 2022

Un million d'arbres Fräulein
« Dans toute l'Allemagne, près d'un million d'arbres de la variété Fräulein sont plantés. Malgré les crises existantes, les variétés club, comme la Fräulein, doivent continuer à être proposées. Et pour réussir à survivre, il faut rester dans le coup. D'autant plus qu'il s'agit également d'un bon groupe de substitution pour des variétés comme la Jonagold », a déclaré Döscher.

« Nous avons bien développé les éléments de qualité et de marketing pour la Fräulein, même en troisième année. Il est donc plus facile de communiquer avec les grandes chaînes d'épicerie. Nous avons également la variété à chair rouge Kissabel, qui est bonne pour des campagnes de promotion de deux à trois mois. »

« Les variétés les plus fortes, c'est-à-dire celles qui ont la plus grande chaîne de valeur, prédomineront au final », a indiqué Döscher. « Cela ne sert à rien de produire 200 tonnes d'une variété, si vous ne pouvez la proposer que pendant un mois. Quand vous convenez de clauses de responsabilité avec le détaillant alimentaire, vous avez besoin d'une variété avec un certain tonnage et des volumes fiables sur une plus longue période. Celles-ci pourront se démarquer des variétés plus petites et se positionner en conséquence. »

Prix de vente inférieur au niveau de l'année précédente
« Nos prix de vente sont actuellement de 15 à 20 % inférieurs aux niveaux de l'année dernière. Le danger serait de ne plus réussir à percevoir la somme nécessaire. Les producteurs, en particulier, souffrent de difficultés économiques dans la mesure où ils ne peuvent pas répercuter leurs prix de revient », a précisé Döscher.

Demande accrue de produits standard au détriment des produits haut de gamme
Le spécialiste ajoute observer une augmentation de la demande des consommateurs pour des produits standard au détriment des produits Premium. « Les offres exclusives de Noël ont souvent été délaissées. Les consommateurs sont actuellement plus attentifs au prix. Ils choisissent plus volontiers des sacs contenant 2 à 3 kg de pommes, dont le prix est bas ou bénéficiant d'une promotion agressive », a expliqué Döscher. Il a précisé que cette tendance s'observe depuis septembre.

Quantité vendue à l'industrie doublée par rapport à l'année dernière
« Les producteurs ont été amenés à commercialiser leurs pommes à l'industrie, pour la production de jus, par exemple. Certains ont laissé des lots entiers accrochés aux arbres, car les perspectives de commercialisation étaient tout simplement trop faibles. On ressentait vraiment la peur de devoir payer des frais de stockage accrus à partir de novembre, sans pour autant recevoir les compensations nécessaires », a expliqué Döscher. « Dans le secteur industriel, nous avons vendu presque le double du volume par rapport à l'année précédente. Toutefois, les prix industriels ne sont pas très intéressants en soi. En effet, ce secteur traite surtout des produits excédentaires à faible valeur ajoutée. »

Les marchés d'exportation restent difficiles
Même la production du fruit le plus populaire d'Allemagne n'est pas épargnée par les coûts élevés de l'électricité, du gaz, du carburant et des salaires, ainsi que par l'importante pénurie de personnel. « Les prix des conteneurs se sont envolés, au moment où tout augmentait. Si vous opérez à l'échelle mondiale, vous devez également affronter les prix de la concurrence internationale. Au bout du compte, l'origine des marchandises ne fait plus aucune différence. »

« Outre l'Allemagne, certains pays asiatiques comme Singapour, ainsi que Dubaï et les Émirats arabes unis, constituent également des marchés intéressants. Pendant la pandémie, les pays ont également été confrontés à divers problèmes. D'une part, la logistique en matière de fret était insuffisante et les prix que nous pratiquions étaient également trop élevés pour les marchés. D'autre part, de nouvelles opportunités sont apparues à cette époque. Une croissance se profile assurément à l'horizon. » Le marché chinois est de toute façon fermé à la production allemande, a-t-il ajouté, tandis qu'en Inde, ils font déjà des essais depuis trois ans.

Rencontrez l'entreprise au salon Fruit Logistica 2023 : Hall 20, B-21

Pour plus d'informations :
Frank Döscher
Elbe-Obst Vertriebsgesellschaft mbH
Bassenflether Chaussee 4b
D-21723 Hollern-Twielenfleth
fdoescher@elbe-obst.de
www.elbe-obst.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)