Elstar, Jonagold et Boskoop locales ont dominé le marché des pommes

Les offres locales ont dominé le marché des pommes. Elstar, Jonagold et Boskoop constituaient la base de l'assortiment. Les produits italiens suivaient en termes d'importance, avec Royal Gala, Red Delicious et Granny Smith en tête. Les Ambrosia ont été proposés à Munich : les fruits, présentés dans de petits plateaux avec des banderoles en papier, étaient de taille 75/80. Selon la BLE, Pink Lady et Jazz étaient les principaux fruits en provenance de France, mais ils n'avaient finalement qu'un caractère complémentaire. Les livraisons des Pays-Bas, de la Belgique et de la Pologne n'ont pas non plus dépassé le statut de complément.



Dans l'ensemble, les affaires ont été assez lentes. La Red Delicious, encore très populaire à l'approche de Noël, a perdu des parts de marché. En général, la gamme de produits était suffisante pour répondre à la demande. Au cours de la semaine, les prix se sont maintenus dans la plupart des cas au niveau constaté précédemment. De légères réductions et augmentations de prix ont été l'exception.

Poires
Les expéditions italiennes sous la forme d'Abate Fetel, Santa Maria et Williams Christ ont dominé. Derrière elles, on trouve Dutch Conference et Gute Luise. Les poires Santa Maria turques, Conférence belge et Vereinsdechant ont complété la gamme de produits.

Raisins de table
Les importations sud-africaines et péruviennes ont prédominé, ces dernières perdant un peu de leur importance. De nombreuses variétés différentes ont été proposées, notamment les variétés Arra et IFG.

Oranges
Dans le domaine des oranges blondes, l'Espagne a dominé la scène avec diverses variétés navel. Des Salustiana de la même origine sont également arrivées. De Turquie, la Washington Navel était la priorité et d'Italie, la Navelina était la priorité.

Petits agrumes
Les clémentines espagnoles ont apparemment prédominé ; elles étaient flanquées de produits italiens et marocains. Dans le cas des satsumas, il n'y avait que des importations turques, mais leur pertinence globale était légèrement limitée. Dans le secteur des mandarines, les articles espagnols ont prédominé sur les articles israéliens.

Citrons
Les primofiori espagnols et les enterdonates turcs ont constitué la base de l'assortiment. Les envois italiens non traités n'ont joué un très petit rôle que dans des cas isolés.

Bananes
La commercialisation a été inégale et les prix ont évolué en conséquence.

Choux-fleurs
Les lots italiens et français ont prédominé, tandis que les lots espagnols et nationaux ont eu tout au plus un caractère complémentaire et ont été retirés de la commercialisation de manière sélective. Les disponibilités ont été suffisantes pour satisfaire sans difficulté la demande.

Laitue
En ce qui concerne la laitue, les produits belges et italiens étaient principalement disponibles. Les produits français et néerlandais n'étaient disponibles que de manière sélective.

Concombres
Les principaux concombres espagnols n'ont été rejoints que sporadiquement par des envois marocains et grecs. Les affaires ont été très calmes.

Tomates
Une large gamme de produits était disponible. La Belgique, l'Espagne, la Turquie, l'Italie, les Pays-Bas et le Maroc n'étaient que quelques-uns des pays participants.

Poivrons 
Les offres espagnoles prédominaient et étaient disponibles dans différents cas comme un monopole. Les importations marocaines et turques complétaient l'action.

 


Source : BLE 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)