Reportage photo : Participation record lors de l'International Soft Fruit Conference

De l'Azerbaïdjan au Canada : la conférence internationale des petits fruits, organisée à Den Bosch (Pays-Bas) au lendemain de la journée de la fraise néerlandaise, a effectivement attiré un public varié ! Cela est sans surprise, car les développements dans le secteur évoluent à l'échelle mondiale et à la vitesse de l'éclair.


Le producteur polonais Krzysztof Sak, d'Agronom Berries, rend visite à Kalum Balasuriya, de Botanicoir. Krzysztof cultive depuis des années sur le substrat de noix de coco de Botanicoir.


Le pépiniériste Thwan van Gennip avec Thwan et son père Simon van Gennip - selon l'organisation, le plus vieux participant à la foire, il espère avoir 85 ans cette année !

Consultez le reportage photo ici

En raison de toutes les péripéties mondiales, la foire annuelle ISFC a été reportée deux fois, ce qui signifie qu'hier, les portes du salon se sont finalement ouvertes sur un public à nouveau international et actif dans la filière des petits fruits. Au cours de ces deux années, les développements dans le secteur ne se sont pas arrêtés.

Une filière en plein développement dans le monde entier
Quoi qu'il en soit, le secteur des petits fruits, et en particulier la culture protégée hors-sol, est en plein essor. Non seulement les superficies cultivées ont augmenté de façon spectaculaire dans le monde entier, l'Amérique du Nord étant en tête, mais les développements techniques vont également bon train, avec notamment : la culture sans résidus grâce à l'utilisation d'UV-C, l'éclairage modulé par ajout de LED, de nouveaux systèmes de culture, l'utilisation de robots dans la culture, et l'utilisation de la chaleur dans la culture. Autant de domaines dans lesquels de nombreuses connaissances ont été acquises ces dernières années et dont nous entendrons certainement parler davantage dans les années à venir.


Sebastiaan Smeur et Erik van Nieuwenhuijzen de Meteor systems.


L'équipe Signify avec le cultivateur Arno Loos qui éclaire ses fraises cet hiver.

⚡ Énergie énergie énergie énergie⚡ 
Dans le même temps, le secteur doit aussi faire face à de sérieux défis. Les prix actuels des fraises - (trop) bas - montrent que malgré les efforts des producteurs et des entreprises commerciales au cours des dernières années, la fraise hivernale de serre n'a pas encore sa place attitrée en Europe du Nord. La crise de l'énergie et le choix du commerce de détail pour des produits surtout espagnols l'ont douloureusement démontré. En outre, ces dernières années, les Britanniques notamment, ont été confrontés à de graves problèmes de main-d'œuvre - bien que cela semble appartenir au passé aujourd'hui, avec l'accueil de travailleurs migrants provenant de divers pays loin des règles de l'UE.

La semaine des fruits rouges, dans laquelle s'inscrit l'évènement, s'est achevée par une visite de divers essais et entreprises de fraises.

Consultez le reportage photo ici


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)