Réunion internationale

L'Union européenne à l'écoute des problèmes des producteurs de champignons

Des représentants de la Commission de l'agriculture de l'Union européenne ont reçu il y a quelques jours les présidents des associations du Groupement européen des producteurs de champignons. Le groupe connu sous le nom de GEPC, créé en 1980, s'est toujours révélé être un point de référence pour le secteur en ce qui concerne les problèmes des producteurs de champignons et, au fil du temps, il a conduit à la mise en œuvre d'une production communautaire interne de champignons Agaricus Bisporus (champignons de Paris), afin de limiter les importations en provenance de Chine et de créer une économie importante pour tous les pays de l'UE.

Le Groupe européen est un sous-groupe du Copa-Cogeca Fruits et Légumes. Elle est composée de 10 délégations et représente les producteurs de champignons d'Italie, de Belgique, du Danemark, de France, d'Allemagne, de Hongrie, d'Irlande, des Pays-Bas, de Pologne et d'Espagne.

En 2022, ces 10 pays représentaient 94 % de la production européenne totale de champignons cultivés. L'AIF, en Italie, représente 93 % de la production italienne de champignons et 95 % de la production de substrat pour les champignonnistes italiens. En 2022, environ 1,07 million de tonnes de champignons cultivés ont été produits dans l'UE, les 2/3 étant destinés à la consommation sur le marché du frais.

En Italie, la production est stable avec 62 000 tonnes de champignons, dont 54 000 sont consommés sur le marché du frais. Le premier pays producteur de champignons en Europe est la Pologne, avec 240 000 tonnes de champignons et une production stable, mais orientée vers l'exportation à destination de l'Europe du Nord et de la Grande-Bretagne. L'Europe des 27 est structurellement autosuffisante tant pour la production de champignons de Paris frais que pour les champignons destinés à la transformation : les importations en provenance des pays tiers sont en baisse depuis plusieurs années.

Les exportations de l'UE vers les pays tiers, en revanche, se sont développées grâce à l'augmentation des quotas vers les États-Unis, qui représentent 63 % du total des volumes commercialisés en dehors de l'UE par les pays membres. Aujourd'hui, ces quotas se sont ralentis car ils sont pénalisés par une augmentation importante des droits de douane que les Etats-Unis ont appliqué aux produits européens, au profit des importations chinoises.

Romeo Fuser, représentant de l'Italie et chef de délégation lors de l'audition à la DG Agriculture de l'UE, a souligné l'importance des activités menées pour relier les associations du Groupe européen à l'Union européenne.

Il déclare : « Dans ce contexte spécifique, il a été possible de partager les problèmes spécifiques du monde des imports/exports. Les demandes du GEPC ont été reconnues par les représentants de l'Union et les participants ont jugé incisive l'objectivité des demandes d'action face aux droits appliqués par les USA (qui ont doublés en un an) et à la sensibilité envers le problème ukrainien, de revoir les quotas d'importation vers l'UE. Ceux-ci étant donné la situation actuelle, ayant été suspendus par l'Union européenne elle-même. »


Diego Fuser et Andrea Prando

« Une autre question importante a été soulevée par le groupe concernant l'utilisation de la tourbe dans le substrat de culture, élément considéré comme essentiel pour les rendements de production. »

Un réconfort non négligeable a été apporté par le représentant du Policy Officer-Climate Change and Environment European Union, Risto Artjoki, qui a déclaré au cours de la réunion que le problème de l'interdiction de l'utilisation de la tourbe dans la culture des champignons n'est pas à l'ordre du jour, mais qu'un engagement mutuel dans la recherche de la durabilité environnementale, combinée à la durabilité financière, devra être trouvé au fil du temps.

Les réunions ont également été suivies par le président de l'Association italienne des producteurs de champignons, Andrea Prando, qui a collaboré au programme du GEPC et en particulier au sujet de la tourbe.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)