Sebastián Aguilar, directeur commercial de Cricket :

« Le temps froid commence à réguler la production de brocoli et de chou-fleur »

Bien qu'avec beaucoup de retard, l'arrivée du froid a donné un tournant important aux productions de brocoli et de chou-fleur dans le sud-est de l'Espagne, où se trouvent les principales zones de production de ces légumes en Europe pendant les mois d'automne et d'hiver. La disponibilité a donc diminué et devrait être limitée dans les semaines à venir, alors que la demande semble continuer à augmenter.

« Au cours des trois derniers mois, les températures ont été sensiblement plus élevées que d'habitude pour de telles dates, ce qui a entraîné une accélération de la croissance des plantes et nous avons toujours été en avance sur la récolte », explique Sebastián Aguilar, directeur commercial de l'entreprise murcienne Campo de Lorca, plus connue pour sa marque Cricket. « Ainsi, bien que les moyennes de production hebdomadaires aient été un peu plus élevées que d'habitude, cela ne signifie pas que la production a été surchargée, c'est à dire, que les producteurs n'ont pas été contraints de vendre rapidement leurs récoltes ou que nos entrepôts frigorifiques se retrouvent avec des stocks élevés. » 

Il convient de rappeler que les superficies de brocoli et de chou-fleur ont été réduites par rapport à l'année dernière, notamment dans la production en vente libre, hors programmes, bien que Cricket ait maintenu ses superficies de production. « De plus, les températures élevées, accompagnées de quelques pluies occasionnelles, ont provoqué des problèmes de botrytis et d'alternaria, ce qui a entraîné davantage de destructions dans les champs et moins de produits destinés au marché du frais », rappelle Sebastián Aguilar.

Aujourd'hui, les températures ont finalement baissé et le développement de la production s'est ralenti. « Comme la croissance a ralenti et que nous avons fait des récoltes précoces, nous nous retrouvons aujourd'hui avec un certain vide sur les marchés », explique le directeur des ventes de Cricket. Nous prévoyons moins de brocolis et de choux-fleurs que d'habitude dans les semaines à venir. « Bien que l'Italie ait été un concurrent important au cours des trois ou quatre dernières semaines en raison du fort rebond de sa production, qui s'est vendue à des prix bien inférieurs aux nôtres, elle s'est maintenant retirée des marchés et les programmes d'importation européens se déplacent vers l'Espagne. La demande a repris avec le temps froid et est généralement bonne. Les 6 derniers mois ont été difficiles. Nous nous attendons à ce que le reste de l'hiver soit un véritable hiver. » 

Malgré les déséquilibres de production causés par les températures élevées, les prix moyens ont été meilleurs que la saison dernière, selon M. Sebastián. « Les producteurs et les négociants ont été contraints de répercuter l'augmentation des coûts. Tous les maillons de la chaîne l'avaient fait et maintenant c'était notre tour. Il n'y a pas d'autre option tant que nous pouvons continuer à produire. Toutefois, il reste à voir si cette augmentation de prix sera suffisante pour la rendre rentable. » 

Le manque d'eau continue de pénaliser gravement les producteurs de brocolis et de choux-fleurs, ainsi que de nombreux autres produits, et, avec la hausse des coûts, il constitue l'un des principaux défis pour cette saison et les suivantes. « De nombreux agriculteurs ont vu leurs rendements diminuer en raison du manque de ressources en eau. C'est une question très préoccupante. Nous avons récemment participé au grand rassemblement à Madrid devant le Ministère de la Transition Écologique et du Défi Démographique, face à la proposition de réduire l'eau pour l'irrigation provenant du transfert d'eau Tage-Segura. Nous aurions moins d'eau et serions obligés de la dessaler à des prix exorbitants. Les problèmes socio-économiques que cela pourrait entraîner seraient terribles », déclare Sebastián Aguilar.

Pour plus d'informations :
Sebastián Aguilar
Cricket 
Tél. : +34 968465960
info@campodelorca.com 
www.campodelorca.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)