Juan Antonio Martínez, directeur de Toñifruit :

« Nous travaillons à l'extension de la campagne Primofiori bio et à la compensation de la baisse du Verna »

L'Espagne est une puissance dans la production de citrons biologiques, qui en 2021, selon les données les plus récentes d'Ailimpo, représentait déjà 20 % de la surface totale plantée en citrons au niveau national. Les volumes de citrons biologiques ont augmenté parallèlement à l'augmentation de la surface certifiée, même si cette saison, les conditions météorologiques vont laisser une importante incidence sur la production espagnole.

« Le rendement à l'hectare a diminué », confirme Juan Antonio Martínez, gérant de l'entreprise de Murcie Toñifruit, spécialisée dans l'agriculture biologique depuis 15 ans, « mais la nouvelle surface biologique des parcelles en reconversion compense cette baisse. » La quantité de Primofiori a été similaire aux années précédentes en début de saison, mais au fur et à mesure que la saison avance, nous constatons qu'elle diminue, comme c'est le cas pour le citron Verna. Néanmoins, chez Toñifruit nous travaillons sur le plan technique pour prolonger la saison de Primofiori et nous allons pouvoir fournir notre service habituel à nos clients de citrons biologiques. »

En effet, en l'absence de la mise à jour imminente des chiffres de la saison par l'Ailimpo, l'interprofession avait déjà signalé en septembre dernier une baisse de la récolte de la variété Verna, qu'elle évaluait à 22 %, et à 5 % dans le cas du citron Fino. Cette baisse n'empêchera toutefois pas l'Espagne de continuer à être le leader mondial des exportations de citron frais. « À cet égard, il est important de souligner que, bien que nous disposions de nombreuses données sur les exportations de citrons au niveau mondial en général, et au niveau espagnol en particulier, il n'existe pas de statistiques segmentées pour les citrons biologiques. » Et c'est précisément l'une des demandes de la filière : que les citrons biologiques aient des codes tarifaires différents des produits conventionnels afin de pouvoir disposer de leurs propres statistiques de tonnage et de valeur dans le commerce extérieur. « Nous devons garder à l'esprit qu'il s'agit de deux produits différents », rappelle Juan Antonio.

En ce qui concerne la demande, il est vrai que cette saison se déroule dans un contexte où les facteurs externes sont déterminants. « Nous sommes plongés dans une crise européenne et une guerre qui affectent la consommation générale de fruits, y compris celle du citron bio. En ce sens, la demande a un peu baissé mais c'est une situation temporaire et lorsque le contexte s'améliorera, cette situation devrait s'inverser. Bien que cette baisse de la consommation ait permis un équilibre avec la baisse de la production, les prix saisonniers ont été adéquats. » 

Et pas seulement pour les produits biologiques ; les citrons espagnols ont commencé l'année 2023 avec les prix les plus élevés des sept dernières saisons au début de l'année à la source, et des dix dernières lorsqu'ils quittent l'usine. Bien que seul le bilan final de la saison dira si ces prix auront été en mesure de contrecarrer la baisse de la production due aux facteurs climatiques, qui indiquent déjà qu'ils affecteront la saison 2023/24. « Le citronnier est un arbre très influencé par le climat et, comme cela s'est produit en automne, il peut avoir une floraison redondante après un stress hydrique. La floraison tardive a donné lieu à des fruits hors saison qui nous aideront à fournir un meilleur service à nos clients en raison de la pénurie de citrons en fin de saison, mais cela signifie également que lors des floraisons suivantes, il pourrait y avoir une réduction. Nous ne pouvons qu'espérer qu'elle ne sera pas importante. » 

« Les alertes concernant les citrons de Turquie vont, au final, renforcer le prestige des fruits de Murcie » 
Dans le segment spécifique du citron, des pays comme la Turquie sont apparus à plusieurs reprises ces derniers temps dans les alertes RASFF pour dépassement des LMR ou pour l'utilisation d'ingrédients actifs non autorisés dans l'UE, ce qui a forcé la mise en place d'un renforcement spécifique des contrôles aux frontières pour leurs fruits. « En ce sens, cette situation finit par renforcer le prestige dont jouissent déjà les fruits de Murcie, dont la sécurité alimentaire est l'un des piliers, et rappelle aux consommateurs européens que nous disposons d'un produit présentant une garantie exceptionnelle de qualité et de sécurité, ce qui nous aide à fidéliser les clients européens », remarque Juan Antonio Martínez.

Pour plus d'informations : 
Toñifruit 
C/ Molino Grande, buzón 22 
30892 Librilla, Murcie (Espagne)
Tél. : +34 968 071 056
info@tonifruit.com 
https://tonifruit.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)