Alexandre Picault, Kultive :

« Nous abordons avec sérénité la campagne de concombre 2023 »

Si beaucoup de producteurs de concombres étaient dans l’incertitude l’année passée quant à la réussite de la saison 2022, le légume de plus en plus apprécié des Français aura finalement fait l’objet d’une belle valorisation tout au long de la campagne. « On compte en moyenne plus de 30 % d’augmentation sur le prix du concombre à la fin de la dernière saison. Une belle valorisation due à des prix qui sont restés élevés pendant toute la durée de la campagne, et qui ont finalement pu pleinement couvrir l’augmentation des coûts de production des producteurs. Le concombre est le produit de notre gamme qui a le plus gagné en valorisation l’année dernière », explique Alexandre Picault, directeur commercial de la société Kultive.  


Jean-Marc et Grégoire Leriche / © Philippe Montigny 

Une belle valorisation induite par différents facteurs : « Cette augmentation s’explique par le fait que l’offre a été réduite au départ, car avec l’augmentation des prix de l’énergie, beaucoup de producteurs ont préféré planter plus tard pour gagner quelques heures d’ensoleillement et quelques degrés. Or, cette perte de rendement n’a jamais pu être regagnée par la suite. Et avec les dégâts causés par la grêle en avril dernier qui a détruit environ 80 % de nos serres à Orléans, l’offre en concombre a encore été amoindrie, ce qui a renforcé le sentiment d’indisponibilité du produit. D’autre part, le concombre étant un produit météo-sensible, sa consommation a été très importante l’été dernier où il a fait exceptionnellement beau et chaud ». 


Claire Gacoin / © Philippe Montigny 


Simon Boisgard / © Philippe Montigny  

« Beaucoup de producteurs ont préféré commencer les plantations aux dates habituelles » 
Une campagne finalement positive qui a poussé cette année les producteurs à aborder la saison 2023 avec sérénité : « Nous repartons à date sur les mêmes prix de promotions que l’année dernière, en se donnant l’objectif de construire le marché sur le même modèle. Voilà pourquoi nos producteurs abordent avec sérénité la campagne à venir. La plupart d’entre eux ont planté début janvier afin d’arriver en production vers la deuxième quinzaine de février. Nous essayons d’étaler le calendrier de production en fonction de ceux qui peuvent chauffer ou non. Certains ont décalé les plantations de quelques semaines, mais en définitive pour les plus gros producteurs en cogénération, le calendrier n’a pas vraiment changé. Beaucoup ont préféré commencer les plantations aux dates habituelles. Car l’année dernière, en voulant faire des économies d’électricité, leur rendement a été très fortement impacté. Perte qu’ils n’ont par la suite jamais pu récupérer. Voilà pourquoi certains producteurs ont fait cette année le pari de chauffer normalement leurs serres pour avoir une rentabilité optimale ».    

« L’idée est de couvrir les besoins du marché français »
Fort de 25 producteurs, Kultive produit près de 25 000 tonnes de concombres par an. « Avec l’ensemble des producteurs en France, l’idée est de couvrir les besoins du marché français d'avril à fin août. C’est un objectif national, arriver à connaître la consommation sur ce produit-là et mettre en production ces surfaces pour répondre à la demande française. Mais ces anticipations ne sont pas toujours fiables à 100 % car elles dépendent directement d’un facteur que l’on ne maîtrise pas : la météo qui peut être un grand accélérateur ou un grand frein a la production comme à la consommation ». 



Kultive propose également du mini concombre, aussi appelé « concombre Portion » ou « concombre Jordanien », qui verra sa surface doublée cette année. A l'image de toute la production, les concombres et mini concombres sont certifiés Demain La Terre. 

Pour plus d'informations : 
Alexandre Picault
Directeur Commercial
Kultive 
190 allée du Bois Vert
45640 Sandillon 
Tél. : 02 38 49 33 49
www.kultive.fr 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)