Rob Cullum - Pacific Produce

« La pénurie devrait durer au moins un mois »

En 2022, les prix de la lime sont restés élevés pendant de longues périodes parce que le Mexique ne produisait pas assez pour satisfaire le marché américain, de sorte que pratiquement aucun volume n'est arrivé en Europe. Selon Rob Cullum de Pacific Produce, il est très rare que les prix restent élevés toute l'année.

« D'habitude, ils montent et descendent tout au long de l'année d'une manière imprévisible. La période prolongée de prix élevés a fait que les producteurs brésiliens se sont habitués à la situation et ont demandé des niveaux de MG plus élevés que d'habitude, et ils ont prolongé cette période jusqu'à la nouvelle récolte, ce qui, rétrospectivement, était une erreur... Les prix se sont ensuite effondrés juste après Noël. L'offre était bonne, mais le marché d'après Noël n'est pas le meilleur pour les limes, les gens ont cessé de faire la fête et de sortir. L'augmentation du coût de la vie a également affecté la demande. Le citron vert est un produit festif. »

« Les prix du marché étaient bien inférieurs à ce qu'ils auraient dû être de janvier à mars, mais tout cela a changé maintenant que nous retrouvons le yo-yo auquel nous sommes habitués avec ce produit. Les prix négociés sont passés de 2 € à 12 € en peu de temps. Avec le citron vert, il y a toujours une fourchette de prix - en fonction de la qualité - et même dans un marché à 2 €, il y a des moments où les citrons verts sont simplement bradés ou reçoivent 0,50 € par carton. »

« Nous recevons de la lime de cinq régions du Brésil. Normalement, si une ou deux régions connaissent des conditions météorologiques défavorables, les trois autres peuvent compenser, mais les cinq régions ont connu de fortes pluies au cours des quatre dernières semaines, ce qui a entraîné une disponibilité limitée chaque semaine, et c'est ce qui a conduit à cette pénurie soudaine. »

« Le Pérou pourrait combler une partie du déficit, mais le marché américain a été très chaud en mars et le sera encore en avril, de sorte qu'avec d'autres sources comme la Colombie, l'Europe n'est pas une bonne option. Outre la pénurie aux États-Unis, le Pérou se trouve également au milieu d'un mini El Nino dans le nord, ce qui a entraîné d'énormes quantités de pluie et, comme pour le Brésil, a limité les exportations. »

« Les fruits du Brésil finiront par arriver, et même cette semaine, les chiffres des exportations ont augmenté, mais je pense que la pénurie durera au moins un mois. Les exportateurs brésiliens vont vouloir s'accrocher aux prix élevés actuels, mais tout est une question d'équilibre et le risque est de voir se répéter les mois de janvier et février. »

Pacific Produce a des programmes avec les détaillants et approvisionne également le marché au comptant. « Nos contrats avec les détaillants apportent un peu de stabilité au commerce du citron vert, mais nos producteurs ont connu de fortes augmentations des coûts des intrants et, pour l'instant, au Royaume-Uni, le prix de détail des citrons verts n'a pas augmenté et est à la traîne par rapport au reste de l'Europe. Les citrons verts sont un petit fruit, mais ils semblent toujours être l'article le moins cher du supermarché... »

Pour plus d'informations : 
Robert Cullum
Pacific Produce
Tél. : +44 (0) 1865877801
rob@pacificproduce.co.uk      
www.pacificproduce.co.uk       


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)

Comme nous donnons la possibilité de consulter nos articles gratuitement, nous comptons sur les revenus de nos bannières publicitaires. Merci donc de désactiver votre bloqueur de publicités et de réactualiser la page pour pouvoir poursuivre votre visite sur ce site.

Cliquez ici pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité.