La plus grande partie de la récolte de patates douces de la Caroline du Nord a été sauvée

Les effets de l'ouragan Florence sur la récolte de patates douces en Caroline du Nord se feront probablement sentir pendant de nombreux mois encore. Il est plus que probable que les vraies retombées ne soient pas connues avant la culture de stockage l'année prochaine. Immédiatement après la tempête, les producteurs ont laissé les champs sécher pour s'assurer que les pommes de terre endommagées se détériorent dans le champ, plutôt que d'être combinées à des pommes de terre emballées et entreposées.

De telles décisions font qu'une grande partie de la récolte sera sauvée, même dans la partie orientale de l'État, la plus durement touchée. Elle reflète également l'expérience que de nombreux agriculteurs de Caroline du Nord ont face à de tels événements météorologiques.

« La plupart des producteurs ont quitté les champs pendant environ une semaine à dix jours », explique Jeff Thomas de Scott Farms. « Nous laissons les choses s'assécher pour voir quels effets la pluie aurait sur les champs. Nous avons pris notre temps pour nous assurer que chaque parcelle soit sèche. Là où il y a une section de patates douces trop molles, nous les laissons se décomposer dans les champs afin d'éviter tout problème avec notre produit stocké. La famille Scott est une famille d'agriculteurs de 6ème génération. Ce niveau d'expertise et d'expérience se manifeste donc dans des moments comme celui-ci. » 

« Heureusement, notre centre d'emballage et nos autres infrastructures n'ont pas été endommagés et nous avons emballé des patates douces le lundi suivant », a poursuivi Thomas. « De plus, les patates douces sont stockées dans nos installations à environnement contrôlé pour maintenir des conditions optimales de séchage et de stockage. » 

Image : Scott Farms

D'autres parties de l'État ont ressenti l'impact le plus fort de la sécheresse du mois d'août
Dans d'autres régions de la Caroline du Nord, les producteurs ont déclaré que, bien que les précipitations aient été considérables, la récolte de patates douces de cette région en a bénéficié dans une certaine mesure. Après un mois d'août sec et chaud, la pluie s'est déversée sur les champs, entraînant très peu de zones humides et déteriorées. Cependant, les dommages les plus importants ont été subis par les communautés elles-mêmes. Beaucoup de maisons et de bâtiments situés à proximité des cours d'eau ont été inondés.

« Avant l'ouragan, l'eau était très sèche et le stockage de l'eau était faible », partageait George Wooten de Wayne E. Bailey Produce à Chadbourn. « Nous avons fini par avoir environ 40 cm de pluie, mais l'eau s'est déversée dans les rivières environnantes, ce qui a provoqué des inondations dans un certain nombre de villes. Il n'y avait pas d'eau stagnante sur les champs de patates douces. Nous avons cependant évité de creuser pendant plus d'une semaine pour nous assurer que les produits qui allaient se détériorer le feraient avant que l'on recommence la récolte. »

M. Wooten a poursuivi en disant que toute perte de rendement était probablement plus due aux effets de l'été sec qu'à l'ouragan lui-même. « Il ne fait aucun doute qu'il y aura des dégâts et que le rendement sera modérément à la baisse, mais c'est principalement en raison de la diminution des semis cette année ainsi que du mois d'août sec que nous avons connu, combiné aux fortes pluies en provenance de Florence », explique-t-il. « Nous avons travaillé avec nos clients pour répondre à leurs attentes et à leurs besoins futurs. Les prix seront plus élevés cette année, ce qui se répercutera sur les consommateurs et entraînera probablement une demande modérée. Cela permettra d'allonger les stocks vers la fin de la récolte de stockage. »

Récolte manuelle bénéfique
En raison de la nature de la disponibilité sporadique des cultures et de la nécessité de faire preuve de vigilance lorsqu'il s'agit de choisir le produit à emballer, Thomas a noté que la pratique de la récolte manuelle a été bénéfique. « Dans l'ensemble, la qualité est bonne », explique-t-il. « Il y en a encore qui se décomposent, mais parce que nous récoltons à la main, nous ne récoltons que des produits de la meilleure qualité sur le terrain. Par la récolte manuelle, nous garantissons des patates douces de qualité supérieure et constante. » 

Cependant, l'ouragan a considérablement retardé la récolte, ce qui incite les producteurs à livrer les produits avant l'arrivée d'un temps beaucoup plus frais. « Les patates douces sont une culture tropicale, alors à cause du retard, nous nous assurons d'acheminer le produit le plus rapidement possible avant que le temps plus frais n'arrive » , a dit Thomas.

Il faudra plus de temps pour déterminer l'impact à l'exportation.
Il y aura certainement une pénurie de patates douces cette année. Bien sûr, une partie considérable de la récolte de patates douces de la Caroline du Nord est destinée au marché d'exportation. L'impact sur ce marché sera plus long à déterminer, mais les producteurs travaillent déjà avec leurs homologues et collègues à l'étranger.

« Il est encore trop tôt pour dire quels sont les effets durables de l'ouragan et des autres phénomènes météorologiques que la Caroline du Nord a connus en matière d'exportation », a fait remarquer Thomas. « Nous sommes en contact permanent avec nos bureaux au Royaume-Uni et aux Pays-Bas pour nous assurer que nos clients étrangers sont pris en charge. Chez Fermes Scott, nous avons la responsabilité envers nos clients du monde entier d'être diligents et de fournir les meilleurs produits de qualité disponibles. »

Pour plus d'informations :
Jeff Thomas
Scott Farms
Téléphone : +1 (919) 284-4030
jeff@scottfarms.com
www.scottfarms.com

George Wooten
Wayne E. Bailey Produce Company
Téléphone : +1 (910) 654-5163
mrsweetpotato@sweetpotates.com
www.sweetpotatoes.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)