Le marché vietnamien est également ouvert aux pommes belges à partir du 1er novembre 2018

La recherche de nouvelles destinations d'exportation pour les fruits belges a été l'une des principales priorités du secteur des fruits de ce pays européen. Cela fait suite à la perte du marché russe. Ils ont depuis obtenu l'accès à divers autres marchés comme les marchés canadien, brésilien et indien. A présent, c'est au tour du Vietnam. Ce pays ouvre son marché de 96 millions de consommateurs aux pommes belges.

Ces dernières années, la Fédération des Coopératives Horticoles Belges (VBT) a fait tout ce qui était en son pouvoir pour offrir aux fruits belges un bon accès sur de nouveaux marchés. Ils l'ont fait en collaboration avec l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire. Ce n'est pas une tâche facile. Ils doivent tenir compte de la réglementation spécifique du pays qui souhaite recevoir des fruits belges.

Concrètement, cela signifie que des accords clairs doivent être conclus entre les pays exportateurs et importateurs. Mais, cela va plus loin. Dans le cas de l'accès vietnamien, les organisations de produits et les vergers des producteurs intéressés ont reçu la visite d'une délégation vietnamienne. Elle a effectué une visite de contrôle.

Pour la campagne 2018-2019, 350 ha de poires seront pris en considération pour l'exportation vers le Vietnam. Cela correspond au potentiel maximal de 10 millions de kg. Pour les pommes, 40 ha ont été acceptés pour l'exportation vers le Vietnam. Le potentiel maximal est également de 1,2 million de kg.

La mi-octobre a apporté de bonnes nouvelles. Le Vietnam a indiqué qu'il était disposé à importer des pommes belges. Encore une fois, il s'agit d'un premier pas, certes modeste, vers l'ouverture de nouveaux marchés. L'année dernière, le VBT a appris que les poires belges auraient accès au marché vietnamien, fort de 96 millions de poires. Les premiers conteneurs de ce fruit y ont depuis été expédiés.

Le secteur belge des fruits et légumes ne s'efforce pas seulement de trouver de nouveaux marchés d'exportation. Ils continuent également à investir massivement dans la promotion des fruits belges sur le marché local. L'Office flamand de commercialisation agricole (VLAM) y consacre un budget de 1 057 598 euros. Un budget marketing de 1 243 453 € est disponible pour les promotions sur le marché intérieur européen.

Un montant supplémentaire de 1 823 918 euros a été investi pour le développement des pays dans lesquels le VBT a créé un accès au marché. C'est un point absolument essentiel. Les marchés de toutes les nouvelles destinations d'exportation doivent encore se développer de manière adéquate.

De toute évidence, le secteur belge des fruits est de nouveau en difficulté. Si l'on veut inverser la tendance, un effort supplémentaire doit être fait par tous les acteurs du secteur. Par le passé, le secteur des fruits s'est avéré très robuste face aux crises. Le VBT a confiance en cela encore maintenant. Ils pensent qu'il y aura toujours un marché pour des produits de qualité supérieure garantie, comme les pommes et les poires belges.

Pour plus d'informations :
Luc Vanoirbeek
Verbond van Belgische
Tuinbouwcooperaties (VBT)
136 Tiensevest
B-300 Louvain
+32 (0) 16 20 00 80
info@vbt.eu
www.vbt.eu


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)