Vincent Guérin, ANPP :

« On voit des perspectives équilibrées et favorables sur le marché des pommes »

La France est toujours en train de récolter les variétés de pommes tardives. « La Pink Lady, par exemple, est cueillie au cours du mois de novembre, on n’a donc pas encore une vision complète de la récolte. Selon les dernières estimations, on récoltera environ 2% de moins que ce qui a été annoncé par Prognosfruit, » explique Vincent Guérin de l’Association Nationale Pommes Poires (ANPP).

Selon Vincent, les prix sont plus au moins stables à un niveau correct. « On est encore dans la phase de démarrage de la mise sur le marché, mais ça monte en puissance. Pour l’instant il n’y a pas d’inquiétudes sur les prix. On est sur une récolte équilibrée en volume, pas trop importante, que ce soit en France ou dans toute l’Europe de l’Ouest. On s’attend à avoir un marché assez équilibré avec une offre qui sera en coïncidence avec la demande habituelle de nos différents marchés. »

Les destinations les plus importantes du moment pour la France sont le Moyen-Orient, l’Asie et le Royaume-Uni. La France envoie également des volumes importants vers l’Espagne, l’Allemagne et le Benelux.

Vincent Guérin

Vincent raconte que le climat français a été très favorable. « Le temps ensoleillé a donné aux pommes un bon taux de sucre. Les qualités gustatives sont donc très intéressantes cette année. On a aussi pu récolter dans de bonnes conditions. »

L’influence de la récolte Polonaise
La grande récolte de la Pologne influence relativement peu le marché français. « La plupart des pommes ici sont des pommes françaises. De plus, la Pologne ne propose pas forcément des variétés adaptées à la demande française », explique Vincent.

Néanmoins, les volumes polonais influencent le marché indirectement. « La présence des pommes polonaises est un peu plus forte sur l’Allemagne ou sur l’Europe du Nord, où les français essaient de vendre les leurs également. Indirectement, la Pologne influence donc le marché pour nous aussi. »

La production de poires va augmenter
La production française de poires est assez modérée et ne couvre pas tous les besoins du marché français. « Comme la distribution française souhaite mettre dans les rayons des poires françaises, on a un marché qui est facilement équilibré. Les dernières années se sont passées sans problèmes de commercialisation. »

Sur le marché des poires, tout se déroule gentiment avec des prix corrects. C’est pour cette raison que de plus en plus de producteurs français sont en train de replanter des poiriers. La production des poires françaises va augmenter doucement dans les prochaines années.

Cette croissance concerne surtout la poire Williams et les nouvelles variétés comme l’Angélys, la Qtee et la Sweet Sensation. « La production de la Conférence augmentera aussi un petit peu, mais ce marché est un peu plus concurrencé que les autres, même si toute se passe bien. On trouve de nombreuses poires Conférence belges et néerlandaises commercialisées sur le marché français. »

Pour plus d'informations:
Association Nationale Pommes Poires
7 rue Biscornet - 75012 PARIS
Tél : +33 (0) 1 53 10 27 80
Fax : +33 (0)1 53 10 27 88
v.guerin@pommespoires.fr 
anpp@pommespoires.fr
www.pommespoires.fr  


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)