Fin de la saison de récolte des grenades turques, la météo a causé des problèmes

En Turquie, la saison de récolte des grenades touche à sa fin, après avoir commencé une dizaine de jours plus tôt. Bien que les volumes soient bons, le climat est préoccupant et cause des problèmes de qualité des produits. Heureusement pour Hakan Ilkkutlu, qui travaille pour la société d'exportation Ileri Tarim, cela ne concerne qu'une petite partie de la totalité des cultures.

La saison de la grenade turque a été assez bonne, bien que le temps chaud ait causé quelques problèmes. Il fait encore 22 degrés Celsius en Turquie en ce moment, ce qui est très surprenant pour Hakan Ilkkutlu, associé directeur d'Ileri Tarim : « La saison a commencé environ une semaine ou dix jours plus tôt en raison du temps chaud. Il en résulte des tailles plus grandes, et donc des volumes plus importants de grenades par hectare. Cependant, cela signifie aussi que la coloration d'une partie du fruit n'est pas optimale. Les grenades ne présentent pas le rouge foncé profond que nos clients aiment. Nous avons choisi de laisser mûrir les grenades un peu plus longtemps, mais en raison de la grande différence de température entre le jour et la nuit, cela a provoqué des fissures dans la peau. Cela signifie que nous avons envoyé une plus grande quantité de grenades pour la transformation par rapport aux années précédentes, celles-ci seront utilisées pour les jus, sirops et mélasses. Bien sûr, nous obtenons le prix le plus bas lorsque nous vendons des grenades pour la transformation, mais heureusement, une augmentation de 25 % de la production de cette récolte compensera. » 

Les prix de la grenade ont commencé à baisser légèrement cette saison, principalement en raison du temps chaud. Surtout sur le marché intérieur, les grenades sont généralement consommées lorsque le temps se refroidit un peu, explique Ilkkutlu : « Une fois que la température aura baissé, nous verrons une augmentation de la demande de grenades. C'est en fait quelque chose qui arrive à nos raisins aussi, mais dans l'autre sens. Quand il fait chaud, les gens veulent manger des raisins verts, mais quand il fait plus froid, le produit devient beaucoup moins populaire. » 

En tant qu'entreprise exportatrice, Ileri Tarim ne dépend pas du marché intérieur pour ses grenades car elle exporte ses produits vers une grande partie de l'Europe : « Notre marché principal se trouve en Europe. Nous exportons au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne et en Ukraine, mais nous avons également des clients à Hong Kong. A l'avenir, nous prévoyons d'explorer davantage le marché chinois, mais cela s'accompagnera de beaucoup de bureaucratie. » 

L'Égypte impose maintenant certains certificats aux exportateurs avant qu'ils puissent exporter leurs grenades. La qualité de leurs fruits devrait donc s'améliorer. Ilkkutlu ne s'inquiète pas pour l'Egypte en tant que grand concurrent : « Quand on pense aux grenades égyptiennes, on pense à une qualité inférieure. Ils ont un avantage sur nous en ce qui concerne les prix, car ils sont généralement inférieurs aux nôtres. Cependant, notre avantage concurrentiel réside dans le fait que nous contrôlons tout le processus de bout en bout afin d'assurer des grenades de haute qualité, sans pesticides, et que nous avons une ligne de tri automatisée qui nous permet de trier les grenades par taille, couleur ou poids. Nous sommes en mesure de répondre à toutes les exigences spécifiques que nos clients nous imposent. Nous maintenons un très haut niveau de qualité et permettons aux supermarchés de vendre nos grenades à l'unité, là où les Egyptiens vendent généralement au kilo. » 

Ce n'est pas le seul avantage d'Ileri Tarim par rapport à ses concurrents, selon Ilkkutlu. La société turque prétend pouvoir fournir ses grenades jusqu'à ce que les Péruviens commencent à livrer leurs produits en Europe : « Nous disposons d'un excellent entrepôt frigorifique qui peut garder nos grenades fraîches jusqu'en avril. C'est à peu près au moment où le Pérou commence à fournir ses grenades et nous avons un contrat avec plusieurs de nos clients pour leur fournir nos produits jusqu'à ce moment-là. » 

Ileri Tarim ne cultive pas seulement des grenades, mais aussi des raisins, des cerises, des prunes, des kiwis, des nectarines, des pêches, des abricots, des tomates et d'autres fruits.

Pour plus d'informations :
Hakan Ilkkutlu
Ileri Tarim
Tel : +90 533 2729 659
hakan@ileritarim.com  
www.ileritarim.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)