Oranges italiennes : Incertitude sur les marchés

« La nouvelle saison est assez imprécise en ces premiers jours de la campagne et il est donc difficile de donner des informations concrètes », explique Pietro Russo.

« Pour diverses raisons, incluant les maladies des plantes, la production est généralement faible pour les oranges siciliennes. Surtout pour la variété Moro, affectée par les pluies abondantes et inhabituelles de l'été et par les inondations. Les cotations atteignent jusqu'à 30 % de plus que l'an dernier . » 

L'achat est en partie terminé et le produit est en attente avec les opérateurs pour commencer les négociations de vente avec les grossistes et les supermarchés. « Les acheteurs nationaux et internationaux sont incertains quant aux prix élevés de la production. » 

« Avec des prix corrects, basés sur l'offre et la demande, à la vue de la saison, il n'y a aucune raison pour cette réticence. » 

« Dans un contexte mondial, les prix exagérés des oranges en transit vers l'Europe pourraient augmenter de plus en plus, notamment pour les produits en provenance d'Afrique du Nord, favorisant ainsi les importations de produits en provenance de pays non européens. La situation est différente pour les citrons, où il y a eu une forte baisse des ventes et des négociations, avec un marché à la baisse. » 

« Le commerce international est très incertain et si les marchés d'exportation restent traditionnels, nous ne pensons pas que la possibilité d'un marché de vente à la Chine soit significatif, pas même avec une nouvelle logistique par transport aérien. » 

Pietro Russo

En ce qui concerne les variétés, il y a de nouvelles plantations d'oranges rouges. « Mais il faudra des années avant de pouvoir parler de volumes importants, même si nous aurons des oranges encore plus pigmentées et résistantes dans les saisons à venir. » 

« Il convient également de mentionner le mauvais temps qui a frappé particulièrement durement la région sicilienne, en particulier la région de Lentini, où se trouve la plus grande production d'oranges de Moro. Les exploitations agricoles et les productions ont été gravement endommagées, avec la destruction totale de nombreuses plantes et la conversion vers de nouvelles références. Tout cela s’est produit parce que les autorités responsables du niveau d'eau des rivières et des canaux n'ont pas réagi à temps. Le problème était pourtant bien connu. Il est injuste que les producteurs doivent en supporter les conséquences et tout restituer de leur poche. » 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)