Interpoma, une vitrine sur l'avenir du secteur de la pomme

Nombreux sont ceux qui ont visité Interpoma dès le premier matin de la foire (15 novembre 2018), confirmant ainsi le succès de l'événement. Le salon dédié aux pommes suscite l'intérêt d'un vaste public de producteurs nationaux et étrangers ainsi que de négociants. En effet, les innovations variétales et les solutions qui aident le secteur sont toutes exposées au même endroit.

Inauguration d'Interpoma 2018 avec Armin Hilpold, Président de Fiera Bolzano Spa, Arno Kompatscher, Président du Conseil provincial, Georg Kössler, Président du Consorzio Mela Alto Adige, Ennio Magnani, Président d'Assomela, Luis Walcher, Conseiller municipal pour les travaux publics et la protection civile. Le salon accueille 489 exposants.

La foire est aussi l'occasion idéale de voir vers où se dirige le secteur de la pomme. Les tendances semblent être très claires : les gens ont une préférence pour des variétés durables qui résistent aux principaux problèmes phytosanitaires.

De nombreux travaux sont également en cours pour diversifier les saveurs, les textures, les couleurs internes et externes. Ce qui semblait être des singularités il y a quelques années seulement, comme les pommes à chair rouge par exemple, trouvent maintenant leur place sur le marché.

Ainsi, la marque Red Moon® de Vivai Braun comprend deux variétés à chair rouge. « Environ mille tonnes sont disponibles pour l'instant. Lorsque nous expliquons aux consommateurs que les pommes à chair rouge ont une teneur élevée en vitamine C et en anthocyanine, elles s'envolent des tablettes. C'est un pari gagnant pour nous », explique Jürgen Braun.

Red Moon® est également utilisé pour faire du jus (parfait pour faire des cocktails ou seul) ou des chips. Ci-dessous : tranches de pommes rouges fraîches.

Les grands consortiums se sont révélés être les protagonistes de l'innovation variétale en cours dans le but de garantir un revenu à leurs partenaires. Le Consorzio Vi.P. Val Venosta rapporte qu'ils « vendent des pommes sur 50 marchés, tous différents les uns des autres. Il n'y a pas une seule pomme qui fonctionne pour tout le monde. Nous travaillons sur de nouvelles variétés et nous voulons informer les producteurs pour que nous puissions décider ensemble de ce que nous allons planter au cours des prochaines années. Le rapport coût/bénéfice de chaque nouveau cultivar doit toujours être évalué, car les nouvelles variétés n'ont de sens que lorsqu'elles sont adaptées aux besoins des producteurs et à la maîtrise des coûts », ajoute Benjamin Laimer, responsable des promotions des ventes.

Benjamin Laimer (VI.P Val Venosta) parmi les stands avec lesquels le consortium a présenté 14 nouveaux produits, dont la nouvelle Yello® (ci-contre).

Melinda rapporte quelque chose de similaire : « nous visons à planter 200 000 plants des nouvelles variétés chaque année, qui devraient être pleinement productifs en 2025. Toutes ces variétés ont été testées pendant deux ans. Nous voulons que nos producteurs disposent d'alternatives valables à la pomme d'or classique », a déclaré Andrea Fedrizzi, responsable marketing.

Les nouvelles variétés Melinda ont suscité beaucoup de curiosité.

La formule Club, commencée avec la célèbre variété Pink Lady®, est toujours convaincante en termes de rentabilité et d'efficacité. Des paramètres très stricts sont établis pour les variétés de club afin de marquer le produit. De plus, l'agrandissement des vergers est prévu au fil du temps.

Les stands d'horticulteurs et de pépiniéristes où sont présentés les différents cultivars - les plus connus et les plus récents - sont très appréciés. Les gens ont été particulièrement intéressés par les variétés et les événements organisés sur les stands individuels.

Au-dessus et en dessous, des personnes assistant aux événements organisés par les stands individuels

Certaines pépinières se répartissent dans le monde entier avec des dizaines de variétés : la maison mère de Dalival est située en France, mais elle travaille dans les deux hémisphères avec plus de 70 variétés. Selon le coordinateur et directeur des ventes Gerhard Gius, la mécanisation augmentera au cours des 20 prochaines années avec l'introduction de variétés multi-résistantes et la création de protocoles et de spécifications plus strictes.

Gerhard Gius

En ce qui concerne la saveur, « comme les pays asiatiques ont tendance à préférer les pommes moins acides, des variétés plus sucrées seront développées ».

Cliquez ici pour notre reportage photo Interpoma 2018


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)