Turquie : Les prix du citron chutent à mesure que la production augmente

Mugla est une ville importante pour la production et l'exportation d'agrumes en Turquie. Cependant, les prix du citron dans la ville ont considérablement baissé car la production a augmenté de plus de 50 %. Le volume de production dans la ville est d'environ 80 000 tonnes cette année et le prix chez le producteur a chuté à 0,10 USD par kg. L'année dernière, ce prix était d'environ 0,30 USD alors que le volume de production du citron était d'environ 35 000 tonnes en 2017.

Le président de la Chambre d'agriculture d'Ortaca, Salim Collu, a commenté : « Cette année, environ 250 000 tonnes d'agrumes ont été cultivées à Mugla qui est la première ville de la région égéenne dans ce domaine. 750 000 tonnes de citrons de la variété Mayer ont également été cultivées à Mersin, une autre ville de Turquie. Toute cette production a provoqué un surplus d'offre sur le marché et a fait baisser les prix. »

De plus, sur le marché mondial, la production de citron a été très importante cette saison en Espagne et en Argentine. Le citron est vendu au producteur pour 0,10 USD le kilo et lorsque vous y ajoutez les frais d'emballage, de transport, de main-d'œuvre et autres, le prix atteint 0,50 USD le kilo lorsqu'il est vendu au grossiste. Au fur et à mesure que les grossistes et les détaillants ajoutent leurs marges, le prix atteint presque 1,5 USD par kg jusqu'à ce qu'il soit parvenu au consommateur.

D'autres nouvelles concernant les problèmes des producteurs de citrons sont venues d'Erdemli à Mersin, une ville située dans le sud de la Turquie. Les producteurs de citrons n'ont pas réussi à trouver preneurs pour leurs produits et ont commencé à les entreposer tout de suite.

Citrus Fruits Growers Association Ahmet Dursun Sahin : « Les exportations ont cessé en septembre. Si les mesures nécessaires ne sont pas prises, nous aurons d'importants problèmes d'exportation dans un avenir proche. Les producteurs de citrons traversent actuellement une période difficile en raison du manque de demande sur le marché. »

Néanmoins, les vendanges se poursuivent à Erdemli. A Mersin, environ 750 000 tonnes de citrons sont cultivées chaque année. Nous avons été en contact étroit avec les exportateurs et ils nous disent qu'il n'y a pas de commandes venant de l'étranger. Comme la demande d'exportation est faible, elle fait également baisser les prix sur le marché intérieur. De plus, les températures élevées dans la ville provoquent actuellement une baisse assez rapide de la qualité des citrons.

Comme notre monnaie turque a perdu de nouveau sa valeur, le dollar américain, les coûts de production des producteurs ont augmenté de façon spectaculaire. Les prix des produits chimiques ont presque doublé. Maintenant, la devise turque a repris de la valeur, mais elle n'a pas fait baisser le prix des produits chimiques. Nos producteurs ont du mal à se procurer les substances chimiques nécessaires à une production de bonne qualité. Certains producteurs ont même cessé de récolter leurs fruits.

Les producteurs de tomates de la région sont très satisfaits des résultats obtenus jusqu'à présent, mais la production de citron est la principale source de revenus dans la région et les résultats sont loin d'être satisfaisants. »

« Nous avons stocké les citrons car il n'y a pas d'acheteurs sur le marché", explique le producteur Ramazan Besici. Nous avons utilisé le soufre comme alternative aux produits chimiques que nous ne pouvions pas nous permettre d'acheter pour le moment. Les coûts de production ont considérablement augmenté, mais les prix n'ont pas augmenté en conséquence. »

Source : NTV / Gazete Duvar


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)