Le Royaume-Uni est l'un des marchés d'épicerie au détail les plus sophistiqués au monde. Il est donc particulièrement intéressant de noter que la part de marché combinée d'Aldi et de Lidl a atteint un sommet historique au cours de la période de 12 semaines se terminant le 4 novembre 2018, selon Kantar Worldpanel.

Les ventes d'Aldi ont augmenté de 15,5 % par rapport à la même période de l'année précédente, tandis que celles de Lidl sont en hausse de 10,2 %, écrit Jan-Benedict Steenkamp, conférencier et auteur sur LinkedIn. Comparons cela à une augmentation de 2,6 % au niveau du marché total et à une augmentation des ventes de Tesco d'à peine 0,4 %. KWP a en outre signalé que près des deux tiers des ménages britanniques achètent maintenant chez des hard discounters, contre un peu moins de 50 % il y a cinq ans. Cela ne devrait pas nous surprendre. L'époque où le magasinage chez les hard discounters était stigmatisé est révolue depuis longtemps. Beaucoup de gens s'y rendent parce qu'ils se considèrent comme des « acheteurs intelligents » et apprécient la qualité et les surprises que ces joueurs offrent dans leur rayon central. Ce sont là des motivations d'achat positives qui mettent ces acteurs sur la voie d'une croissance continue.