France : La grande distribution profite plus de l’engouement pour le bio que les magasins spécialisés

Pendant longtemps, le commerce biologique se faisait au sein d’enseignes spécialisées dédiées à la cause. Aujourd’hui, avec l’engouement massif de la société, tout cela a bien changé.

Le marché des produits alimentaires biologiques pesait 8,4 milliards d'euros en 2017, soit une croissance de près de 17 % comparé à 2016 selon les chiffres de l'Agreste, le service de statistique du ministère de l’Agriculture. Si 452 millions d'euros de produits bio ont été achetés l'an dernier par le secteur de la restauration, les plus grands volumes — 7,9 milliards d'euros (+18%) — ont été consommés à domicile par les ménages, soit 4,4 % de la consommation générale de produits alimentaires.

Du côté des enseignes spécialisées, Biocoop est à la tête d'un réseau de 540 magasins. Il est suivi par La Vie Claire (340 magasins), Biomonde (200 magasins), Naturalia — racheté par Monoprix (Groupe Casino) en 2008 — (141 magasins), Bio c'est bon (83 magasins), L'eau Vive (68 magasins), Le Grand Panier bio (13 magasins). Elles ont toutes des  croissances à deux chiffres et ouvrent de plus en plus de magasins. Ces systèmes de distribution représente aujourd’hui 17% de parts de marché.

Mais les grands gagnants sont les géants de la distribution : dans une démarche de concurrence agressive, elles développent de nouvelles enseignes dédiées à la vente de produits bio, comme « Le marché bio Leclerc ». Carrefour a ouvert des magasins Carrefour Bio depuis 2013 et a récemment racheté So.bio, qui possède huit points de vente. Elle prévoit de faire de cette enseigne son étendard sur le bio à travers toute la France. L’objectif est de faire 5 milliards d'euros de chiffre d'affaires dans le bio en 2022, contre 1 milliard évoqués lors de la présentation de son plan de transformation en janvier 2018. Aujourd'hui, la part des ventes de produits bio avoisine en moyenne les 4% du chiffre d'affaires de Leclerc et de Carrefour. Le cabinet Nielsen estime que la part du bio dans le chiffre d'affaires des grandes et moyennes surfaces devrait passer à terme à 11%.

Source : Business Insider


Date de publication :



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2018