Autorité de la concurrence du Kenya (CAK)

Les propriétaires de supermarchés kényans risquent la prison pour défaut de paiement de leurs fournisseurs

Au Kenya, une unité gouvernementale spéciale a été créée pour superviser l'industrie du commerce de détail. Les propriétaires de supermarchés et d'autres points de vente au détail qui ne paient pas leurs fournisseurs à temps s'exposent à des sanctions punitives, y compris une peine d'emprisonnement. L'organisme de réglementation de la concurrence, CAK, a déclaré qu'il avait créé un département du pouvoir d'achat pour répondre aux préoccupations croissantes concernant l'influence négative que les entreprises ont exercée sur les fournisseurs.

Le CAK a déclaré que le mandat principal de l'unité sera d'empêcher la répétition des événements qui ont conduit à l'effondrement des supermarchés Nakumatt et Uchumi l'an dernier avec des milliards de shillings dans les fonds des fournisseurs et créanciers.

De nombreux rapports de l'industrie ont indiqué que les chaînes de détail en difficulté ont utilisé l'énorme pouvoir de marché qu'elles détenaient sur les fournisseurs pour retenir les paiements et imposer des frais pour les marchandises stockées dans leurs locaux, entre autres pratiques controversées.

Pour déterminer la puissance d'achat, le régulateur tiendra compte de la nature des clauses contractuelles, du paiement demandé pour l'accès à l'infrastructure et du prix payé aux fournisseurs. Le CAK a indiqué que l'unité se concentrera dans un premier temps sur le secteur de la vente au détail où il y a eu des allégations et des indications indiquant un abus de pouvoir d'achat.

Source : nation.co.ke

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)