Italie : Les prix de la chicorée de Chioggia ne sont pas satisfaisants

Ce n'est pas le bon moment pour la chicorée de Chioggia, ni même pour la chicorée en général, en fait. Giuseppe Boscolo Palo, président du Consorzio di Tutela, le confirme et analyse la situation actuelle du marché. « L'offre est remarquable car les températures plus chaudes que la moyenne ont contribué à une bonne maturation des produits. Ces mêmes températures ont permis la culture d'un plus grand nombre de plantes, créant ainsi une plus grande concurrence pour la chicorée. » 

Selon le président, les prix de production ne couvrent pas les coûts de production. Le MMR ne peut pas absorber la totalité de la production disponible, ce qui donne lieu à un excédent.

Boscolo Palo ajoute : « La production est précoce. Ce que nous récoltons habituellement juste avant Noël, nous le récoltons maintenant. Nous nous attendons vraiment à des températures plus froides afin de pouvoir nous débarrasser de tous les produits de l'automne et ainsi pousser la consommation de chicorée. » 

Plus de la moitié de la production totale de chicorée italienne est produite en Vénétie. La chicorée de Chioggia est la première en ce qui concerne la surface cultivée, la quantité de production et la disponibilité sur le marché. En même temps, il existe des variétés qui tentent sans succès de l'imiter.

La chicorée Chioggia IGP est issue d'une graine locale transmise et conservée par les familles paysannes. Le règlement distingue deux types de production : la production « précoce », récoltée du 1er avril au 15 juin, et la production « tardive », récoltée du 1er septembre au 31 mars.

Ces derniers mois, il y a eu beaucoup de discussions sur la réorganisation des marchés de gros. A cet égard, Boscolo Palo souligne que « l'équilibre économique de Chioggia est bon et les propriétaires privés détiennent la majorité des actions : 58 % pour 42 % au « public ». Le quota public est tout aussi important. Je pense que la loi Madia devrait tenir compte des entreprises « saines », ce qui leur permettrait de continuer à exercer la gestion actuelle qui génère des revenus pour les municipalités environnantes. » 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)