La demande de produits espagnols augmente en France à cause des gilets jaunes

« Il est plus facile d’importer des choux-fleurs de l’Espagne que de les faire venir de Bretagne »

Les gilets jaunes causent toujours pas mal de blocages. « Beaucoup de marchandises peuvent passer, mais on n’est jamais sûr qu'elles arriveront chez les clients », dit Charles Farran de Frutas Ponche France, un commerce de gros à Perpignan. « En ce moment, il est plus facile d’importer des choux-fleurs de l’Espagne que de les faire venir de Bretagne, où les camions tardent à revenir et ne peuvent pas être chargés. En Espagne, on a eu ce problème aussi, mais la situation est en train de se débloquer. Par conséquent, la demande de produits espagnols augmente en France. »

Les prix des agrumes ont du mal à monter
Tous les fruits et légumes souffrent du mouvement. Sur le marché français, la demande pour les agrumes est forte, mais à cause des gilets jaunes les prix ont du mal à monter. Il y a beaucoup de questions autour des livraisons. De plus, les précipitations en Espagne ont abîmé les agrumes espagnols. « La pluie a surtout causé des problèmes pour les petites clémentines. Cette année, la production de petits fruits est conséquente. L’eau n’a pas fait grossir les produits et a aussi provoqué l’apparition de maladies. »

Néanmoins, Charles espère que la campagne se passera bien : « Elle vient de démarrer. On espère qu’elle sera positive, même si les conditions climatiques et de transport ne sont pas toujours très bonnes. »

Selon Charles, Perpignan est un peu moins bloqué que la semaine dernière. « Ça circule, mais la distribution reste le point noir pour le commerce des fruits et légumes. Mardi, les camions sont arrivés très tard. On arrive à transporter des produits, mais quand ils arrivent avec 3-4 jours de retard, ça engendre forcément des problèmes de qualité. »

La suite du mouvement est incertaine pour Charles. « Samedi prochain, les gilets jaunes vont tout rebloquer de façon ferme et compliquée, mais sur la semaine, le mouvement devient plus léger. On espère que ça restera ainsi et que les manifestants embêteront un peu moins le commerce. C’est difficile à savoir, car il n’y a pas vraiment d’homogénéité dans le mouvement. Mais les gilets jaunes sont aussi des consommateurs. A un moment donné, ils se rendront compte que pour avoir de la nourriture, il faut la distribuer. »

La campagne du kaki est presque finie. « Comme pour les agrumes, l’eau les a beaucoup abîmés. La forte demande perdure, alors que les volumes ne sont pas très importants. »

For more information:
Frutas Ponche France
453, Av. de Milan – Marché de Production
Locaux 18-19
66033 Perpignan Cedex
+33 4 68 85 20 44
charles.ponche-france@outlook.fr 


Date de publication :
Auteur ::
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2018