Robert van Melle, Origin Fruit Direct :

« Le marché européen du raisin sera soumis à une pression considérable au cours de la nouvelle année »

En outre-mer, la saison des raisins n'a pas démarré sans heurts cette année. « Tous les importateurs prévoyaient que la saison européenne se terminerait dans les temps. De nombreux acteurs ont également commencé dans les temps à importer des raisins brésiliens pour avoir du stock en octobre », explique Robert van Melle. Il est responsable des ventes de raisins de la société néerlandaise Origin Fruit Direct.

« Vu le taux de change favorable, les Brésiliens n'ont pas hésité à envoyer des volumes supplémentaires. Ils ont également connu une très bonne saison l'an dernier. Malheureusement, la saison européenne a duré un peu plus longtemps que prévu. La demande de raisins blancs sans pépins n'a commencé qu'en novembre. À ce moment-là, nous avions déjà fait venir des raisins d'outre-mer depuis quatre ou cinq semaines. »

« Dans l'ensemble, tout s'est assez bien passé, mais le niveau des prix était inférieur à celui de l'année dernière. A l'époque, le prix d'une barquette était encore de 18 ou 19 euros. Nous sommes maintenant à 2 ou 3 euros sous ce seuil », explique Robert. « Par la suite, l'arrivée des fruits péruviens sur le marché a été retardée. Ce ne fut pas une mauvaise chose étant donné la situation sur le marché. »

« Néanmoins, le Pérou envoie des volumes beaucoup plus importants en Europe. Les volumes sont trois fois plus élevés que l'an dernier. Le Pérou a planté un nombre important de vignes extra blanches, sans pépins. Ils sont également perdants face à la demande des États-Unis. Là-bas, les raisins de Californie sont abondants. C'est pourquoi les volumes supplémentaires vont tous en Europe. »

Robert a pris cette photo il y a deux semaines à Piketberg, en Afrique du Sud. Le nouveau vignoble du Lac du Soleil est maintenant dans sa deuxième année de production. On y trouve de nouvelles variétés telles que le Sweet Globe et l'Arra15.

« Je m'attendais à ce que le prix de la barquette reste à un niveau raisonnable d'environ 15-16 euros jusqu'à Noël. Mais, maintenant, le marché est sous pression. Cela est dû au fait que plus de barquettes sont arrivées que prévu. Les premiers raisins de Namibie sont également arrivés la semaine dernière. La production namibienne précoce, ainsi que celle du fleuve Orange (Afrique du Sud), ont été retardées pendant la première partie de la saison », explique Robert.

« Au lieu de la période habituelle de six semaines, les fruits arrivent maintenant sous quatre semaines. Cela exerce une pression sur les entrepôts. Les zones d'Afrique du Sud situées au milieu et à la fin de la période n'ont pas été retardées. Cela signifie toutefois que le marché européen du raisin subira une pression considérable au cours de la nouvelle année. Le pic se situe généralement juste avant ou après Noël. Maintenant, les volumes vont arriver en grand nombre plus tard. »

« Ce sont les raisins péruviens, en particulier, qui exercent actuellement une pression sur le marché. Il existe des volumes considérables de Sweet Globe et de Sugraone sur le marché. Il y a des problèmes de qualité qui découlent des inondations d'il y a deux ans. Ces problèmes n'ont pas encore été résolus. L'an dernier, cela s'est traduit par une diminution de plus de 50 % de l'offre. Mais le Brésil pourrait alors combler le vide. Cette année, l'offre totale est suffisante », dit-il.

« Le raisin fait l'objet d'une demande raisonnable en ce moment. La semaine dernière a été la première indication que le marché perd du terrain. Cela s'est également produit l'année dernière, mais c'était juste avant Noël. La grande question est de savoir comment le marché se comportera dans ce domaine au cours de la nouvelle année », conclut Robert.

Pour plus d'informations :
Robert van Melle
Origin Fruit Direct
Tél : +31 (0) 882 449 357
robert@originfruitdirect.nl
www.originfruitdirect.nl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)