Espagne : Report de la récolte des fraises

La production se fait rare durant les premières semaines de décembre. La cueillette des fraises est retardée. Les pluies torrentielles qui sont tombées il y a quelques semaines en sont la cause. Habituellement, certains fruits sont déjà visibles sur les marchés, mais cette année, les consommateurs devront attendre encore un peu.

La tempête a touché les municipalités de la région de la côte ouest de Huelva, en particulier la commune de Lepe, La Antilla, La Redondela et Isla Cristina, où elle a causé des dégâts à plusieurs exploitations agricoles consacrées principalement à la culture des fraises dès la fin de la phase de plantation. Dans ces municipalités sont plantées des variétés précoces.

Les travaux de remplacement effectués dans les différentes exploitations et les températures enregistrées ont retardé la récolte des fraises, qui attendent encore dans les champs afin d'arriver à maturité. Cette information a été confirmée par le directeur de l'Association des producteurs et exportateurs de fraises de Huelva (Freshuelva), Rafael Domínguez, qui a déclaré que les années précédentes, entre le 6 et le 8 décembre, la récolte était déjà en bonne voie dans certaines régions. Certaines saisons, en fonction des conditions météorologiques, la récolte a même parfois commencé à la fin novembre, bien que le scénario le plus courant soit une augmentation progressive de la production à l'approche de Noël.

En tout état de cause, la production durant ces premières semaines de décembre est généralement rare et se dirige principalement vers le marché intérieur et les magasins ou marchés de détail spécialisés. Quelques fraises ont été cueillies dans quelques fermes, mais les volumes sont encore trop petits. D'autres jours de beau temps et de températures agréables devront être enregistrés avant le début des vendanges, qui devrait avoir lieu au milieu du mois, coïncidant avec l'arrivée des vacances de Noël. Les variétés disponibles seront les plus anciennes, comme la San Andreas et la Sabrina.

Cependant, les plus importantes cette année encore seront les Primoris, les Fortuna, les Rociera et les Rábida, qui sont déjà cultivées dans toutes les zones de production de fraises de la province. Une bonne partie des variétés, surtout celles qui connaissent le plus de succès, proviennent du programme développé par Fresas Nuevos Materiales (FNM) et l'Université de Floride.

Les variétés Huelva gagnent progressivement du terrain sur les variétés américaines. Les superficies consacrées aux premières sont en expansion grâce à leurs bons résultats et parce qu'elles s'adaptent très bien aux conditions de la province de Huelva. Après cette première phase de récolte, aura lieu la principale partie de la saison des fraises, qui dure de mars à mai.

La campagne 2017-2018 s'est achevée avec une production de fraises de 280 300 tonnes. Il s'agit d'une baisse de 8 % par rapport à la saison précédente. Entre-temps, les recettes générées se sont élevées à 437,26 millions d'euros, soit près de 4 % de moins que lors de la campagne précédente. Cette année, le secteur s'attend à au moins égaler les résultats obtenus lors de la dernière campagne.

Source : huelvainformacion.es


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)