Le mouvement des « gilets jaunes » pèse toujours sur le commerce français

A trois semaines de Noël, faute de livraison en raison des blocages qui sévissent depuis plusieurs jours, l’Intermarché de Monistrol-sur-Loire en Haute-Loire a été contraint de fermer ses portes ainsi que sa station-service et les cinq boutiques de sa galerie marchande. Seul le restaurant reste ouvert.

Depuis le 8 décembre, cet hypermarché a placé ses 130 employés au chômage technique. En effet, la direction explique que le magasin n’a pu se réapprovisionner : il ne possède plus de produits frais et les rayons pâtes et boîtes de conserves ont aussi été vidés. « L’accès des camions de livraison est empêché depuis mardi par un barrage de gilets jaunes en place jour et nuit », explique Julien Penot, directeur dudit Intermarché, dans Le Parisien.

Le directeur a demandé à sa direction la mise au chômage partiel du personnel jusqu’au 31 décembre. Cette procédure prévoit que l’État lui-même prenne en charge le paiement des salaires des employés désœuvrés.

Source : BFMTV


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)