Marché européen de la pomme de terre (semaine 50)

France : « Les marchés du frais s’animent quelque peu »

Belgique
Message des marchés Fiwap / PCA :
Variétés industrielles : 
Fontane : 27,00 à 30,00 €/q ; marché ferme ;
Challenger : 27,00 à 30,00 €/q ; marché ferme ;

Pour ces 2 variétés, l’offre reste faible (elle est devenue quasi nulle aux prix du bas de la fourchette), tandis que la demande industrielle est réticente à hausser les prix. Néanmoins plusieurs acheteurs intermédiaires ont monté leur prix d’achat ;

Bintje : marchés fermes :
• « qualité fritable » : max 15 % de flottantes à 1060 g/l et PSE min de 335 g/5 kg : 20,00 à 25,00 €/q. Très peu d’offre, très peu de transactions ; prix réel très variable selon le besoin (en qualité, quantité et urgence) de l’acheteur ;
• « qualité défaillante » : plus de 15 % de flottantes et/ou PSE < 335 g/5 kg : autour de 15,00 €/q. L’offre diminue clairement, les moins bons lots étant à présent évacués. 

Marchés physiques européens
Récapitulatif des cours (source: NEPG) :

Plant de Bintje : Plant hollandais, classe A, rendu mars 2018, par 5 tonnes, en sacs, hTVA : nouvelle hausse des prix, demande plus active face à une offre quasi nulle :

Calibre 28 - 35 mm : 96,00 – 102,00 €/q

Calibre 35 – 45 mm : 66,00 - 70,00 €/q

Marché à terme : EEX à Leipzig (€/q) Bintje, Agria et var. apparentées pour transfo, 40 mm+, min 60 % 50 mm + :

Pays-Bas
Cotations inchangées et peu de transactions observées sur le libre. Les industries paraissent couvertes pour décembre. La conservation mérite de l’attention car même en variétés autres que Bintje des alertes (taches humides, quelques pourries…) sont signalées. Côté export, le commerce vers les destinations lointaines (Afrique et Caraïbes) se poursuit régulièrement sur base de 30,00 à 33,00 €/q en sacs sur palette, mais les volumes sont réduits par les prix élevés.

Cotation PotatoNL : à voir aussi sur www.potatonl.com  

Stocks au 15 novembre : le plus bas niveau depuis 6 ans (source : VTA) : l’enquête montre un rendement net moyen de 42,7 t/ha (toutes variétés confondues, avec et sans irrigation), variant de 20 à 70 t/ha. La production totale est donc en baisse de 23 % par rapport à l’an dernier, et de 15 % par rapport à la moyenne des 5 dernières années. Les stocks mi-novembre sont évalués en baisse de 27 % par rapport à l’an dernier, et de 6 % comparé à la moyenne pluriannuelle. Parmi les stocks actuels, 59 % sont déjà vendus. Au 15 novembre, les marchés avaient dégagé seulement 13 % de la récolte initiale (contre 22 % en moyenne pluriannuelle).

France
Les lots à problèmes semblent moins nombreux sur le marché et l’offre est donc moins pressante. Cela permet aux prix d’être à nouveau à la hausse en Bintje. On note aussi plus d’achats dans les autres variétés, mais avec une livraison retardée (fin décembre), mais la barre « psychologique » de 30,00 €/q est difficile à franchir. A l’export toutefois, la qualité « frites ménagères » se négocie autour de cette barre. Les marchés du frais s’animent quelque peu, en tout cas sur l’export (Pays de l’Est, Espagne, Italie…) dans une large fourchette de prix au producteur allant de 26,00 €/q (chair tendre) à 42,00 €/q (chair ferme). On signale ainsi du commerce en qualité fritable en vrac vers l’Angleterre ou en big-bag vers l’Espagne et le Portugal, des envois réguliers vers les pays de l’Est (avec un certain ralentissement de la demande en variétés rouges), du commerce de grenailles vers le Portugal. La concurrence allemande est évidente sur le marché italien. Globalement, l’Espagne et la Grèce sont de plus en plus demandeuses.

Pomme de terre industrielle non lavée, vrac, départ, hTVA, Nord Seine, €/qt, min – max (moy) (RNM) :

Allemagne
Sur le marché du frais (Rhénanie), au 07 décembre les prix étaient inchangés pour les chair ferme à 32,00 €/q pour du sortie stockage, et à 30,00 €/q pour du sortie stockage pour les chair tendre. Pour les chair ferme en vente à la ferme (Rhénanie) les prix variaient entre 11,00 et 12,00 €/q par sac de 25 kg (inchangé).
Bien qu’il n’y ait pas eu de gros changements dans les prix, le marché est plus ferme, avec les courses de Noël et Nouvel An provoquant une meilleure demande. En pommes de terre pour l’industrie (frites), prix à nouveau plus fermes avec élargissement de la fourchette vers le haut. L’industrie privilégie ses contrats et travaille les lots à problèmes afin de ne rien perdre. Agria entre 28,00- 29,00 €/q, Fontane entre 27,00 – 28,00 €/q, Innovator / Ivory Russet entre 29,00 – 30,00 €/q.

*En période de départ champs, il faut retirer 1,00 €/q à ces prix pour frais de triage 

Le REKA-Rhénanie fait savoir qu’en matière de disponibilité en plants, les volumes en variétés hâtives et mi-hâtives (Première, Amora, Zorba…) seront réduits à 60% des volumes par rapport à 2018… Afin d’arriver à fournir le marché à partir de la semaine 28 (mi-juillet), il faudra pratiquer encore plus que d’habitude la pré-germination et l’irrigation.

Par ailleurs, les prix des contrats doivent être revalorisés notamment pour faire face aux coûts plus importants des plants, des coûts additionnels en matière de pré-germination et/ou d’irrigation. Les hausses attendues (par rapport à 2018) pour les hâtives (frites et croustilles/chips) sont de 30 à 35 % alors que pour les mi-hâtives comme Zorba cela devrait être de 30 %. En Agria, Challenger, Fontane et Inno, les prix des contrats devraient augmenter d’environ 20 %.

Grande-Bretagne
Prix moyen producteur (tous marchés confondus) sem.48 : 28,94 € contre 29,21 €/q en sem. 47 et 29,10 €/q en sem. 46). Exprimé en livres sterling, le prix moyen est en hausse de 2,3 %.

Pour plus d'informations :
FIWAP
www.fiwap.be 

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)