Les manifestations des Gilets jaunes continuent d'affecter les ventes en France

Les manifestations « Gilets jaunes » continuent d'affecter les ventes dans les commerces de détail. Les manifestations qui ont eu lieu le samedi 8 décembre 2018 ont entraîné une baisse des ventes de biens de consommation dans l'ensemble du pays.

Les ventes ont été, en moyenne, inférieures de 16 % à celles du samedi depuis le début de l'année scolaire en septembre. L'impact se fait encore sentir en cette période cruciale de la période des Fêtes. On a observé une baisse de huit % le samedi précédent.

L'approvisionnement des magasins retrouve des niveaux normaux. Ce taux a augmenté de trois % le samedi 8 décembre 2018. Ceci, après trois samedis consécutifs où les stocks ont diminué. Ces baisses ont été causées par la congestion de la circulation, rendant les magasins difficiles, voire impossibles, à atteindre.

La société d'information, de données et de mesure Nielsen a constaté une accélération de l'offre jeudi et vendredi. Cela est probablement le résultat du rattrapage du samedi précédent. Des difficultés possibles au cours de la fin de semaine étaient prévues.

Paris est restée relativement réfractaire. Ici, il n'y a eu en moyenne qu'une baisse de 6% pendant les trois premiers samedis de la manifestation. Sur la même période, les hypermarchés et supermarchés de la plupart des zones urbaines touchées ont vu leurs ventes totales diminuer de plus d'un tiers. Cela comprend les ventes de masse aux consommateurs et les ventes non alimentaires.

Trois des dix villes les plus touchées en France sont situées dans le nord du pays et dans le Pas-de-Calais. Il s'agit de Douai-Lens, Béthune et Valenciennes. Deux - Nancy et Metz - se situent en Lorraine.

Cependant, les baisses les plus importantes se situent dans les points de vente autour d'Avignon et de Saint-Etienne. Ici, on a enregistré une baisse moyenne de 37 % les trois samedis. Le samedi 17 novembre 2018 a connu la baisse la plus importante. Ensuite, il y a eu une baisse de plus de 50% dans différentes zones, dont Rouen (-58 %) et Nancy (-60 %).

Ces derniers chiffres s'inscrivent dans le cadre d'une analyse continue de l'impact du mouvement des « Gilets jaunes » sur les ventes des supermarchés et hypermarchés. Cette étude est menée par Nielsen.

Pour souligner les différences locales, Nielsen a consolidé les trois premiers épisodes des « Gilets jaunes ». Ils se sont déroulés les 17 et 24 novembre 2018 et le 1er décembre de cette année.

Source : Nielsen


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)