Espagne : Les prix des kakis sont bons, mais ne reflètent pas la baisse de 50 % de la production

De nouveaux marchés, comme l'Inde et le Pérou, s'ouvrent.
En raison des pluies persistantes de la saison en cours, les producteurs de kaki ont été contraints de commencer la récolte au moins une semaine plus tôt. La récolte des kakis Rojo Brillante dans les principales zones de production espagnoles sera donc terminée en dix ou douze jours.

Selon Pascual Prats, président de l'Association Espagnole de Kaki, cela n'a généralement pas affecté la qualité du fruit. Mais puisque tant d'eau est tombée, les arbres ont perdu leurs feuilles plus rapidement et ils souffrent d'asphyxie radiculaire.

La campagne a été marquée par des aléas climatiques, notamment le gel et la grêle, qui ont entraîné une baisse du volume de production d'environ 50 % par rapport aux prévisions initiales. De ce fait, les prix sont bons et l'offre est facilement absorbée par le marché. « Les ventes se déroulent bien et les prix sont bons, mais nous pensons qu'ils ne reflètent pas vraiment la grande pénurie de cette année », déclare Pascual Prats.

Selon le représentant de cette association, environ 80 % de la production espagnole de kaki est exportée. La baisse de la production a également incité les exportateurs à se concentrer davantage sur les marchés les plus importants pour ce fruit, qui se trouvent actuellement en Europe. « Il y a eu moins d'expéditions par conteneur vers les destinations d'outre-mer, car nous voulons d'abord répondre à la demande des supermarchés européens, qui sont ceux qui importent les plus gros volumes. Sur les nouveaux marchés en dehors de l'UE, les commandes sont plus limitées », dit-il. .

Les kakis espagnols entrent sur de nouveaux marchés
Cependant, et dans le cadre d'une campagne avec des circonstances aussi atypiques, le secteur a réalisé ses premières exportations sur le marché indien, où 9 palettes d'essai ont été expédiées. « Les tests ont été un succès et nous prévoyons d'expédier de plus grandes quantités lors de la prochaine campagne. En avril, nous prévoyons de visiter une foire agro-alimentaire en Inde afin d'essayer de renforcer notre présence sur ce marché. » 

Le Pérou pourrait bientôt devenir un nouveau marché pour les kakis espagnols et les agrumes. « Le 7 janvier, nous recevrons la visite de techniciens du SENASA, du Pérou, qui inspecteront nos entrepôts et nos champs. Le plan est de pouvoir bientôt signer un protocole d'exportation pour les kakis et les agrumes avec ce pays. » 

En même temps, le secteur espagnol du kaki attend avec impatience les progrès du protocole d'exportation vers la Chine, qui a le potentiel d'absorber de grandes quantités de kakis à des prix intéressants. Le fait est que les consommateurs chinois connaissent bien ce produit et apprécient la variété Rojo Brillante, qui est très différente des variétés de kaki que produit ce pays. Récemment, une délégation chinoise a rencontré des entreprises de différents secteurs, tels que le sport, l'ameublement et la construction à Valence, lors d'un événement bilatéral. « Bien que la visite des entreprises du secteur agro-alimentaire n'ait pas été programmée, les membres de cette mission ont eu la chance de goûter nos kakis Rojo Brillante et ont été captivés par eux. L'intérêt pour ce fruit est très élevé et nous aurons bientôt besoin d'un protocole d'exportation avec ce pays », dit Pascual Prats.

« La production de kaki est très limitée cette saison, mais si les conditions climatiques de l'année prochaine ne sont pas anormales, nous pourrions avoir une production dépassant les 450 000 tonnes et de sérieux problèmes à vendre à des prix décents si nous ne parvenons pas rapidement à diversifier nos marchés. C'est une question urgente. Plus nous avons de marchés, mieux c'est », conclut M. Prats.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)