Ian Wright, PDG de la Food and Drink Federation

Royaume-Uni : « Le premier travail du gouvernement est de nourrir la nation »

Le PDG de la Food and Drink Federation, Ian Wright, commente les plans de stockage de l'industrie alimentaire du Royaume-Uni et Dr Liam Fox parle du commerce de l'UE après le Brexit. Le Brexit est la plus grande menace à laquelle l’industrie agro-alimentaire a été confrontée depuis la Seconde Guerre mondiale, selon l’une de ses plus importante voix.

Ian Wright, directeur général de la Food and Drink Federation (FDF), a déclaré au gouvernement qu'il ne faut pas oublier son premier travail, avant de protéger le pays il faut le « nourrir ». Des supermarchés, dont Asda, Waitrose et Sainsbury’s, ainsi que des établissements de restauration rapide tels que McDonald’s et KFC, ont averti les députés qu’un Brexit sans accord pourrait entraîner une rupture importante de la chaîne logistique.

M. Wright, qui estime que la majeure partie de l'industrie met actuellement en réserve des denrées alimentaires, a déclaré : « Le Brexit est la plus grande menace à laquelle notre industrie soit confrontée depuis le début de l'industrie agro-alimentaire moderne. Le gouvernement a un problème, il a oublié que la nourriture et son approvisionnement continu sont une question de sécurité nationale. » 

Comment le Brexit affectera les importations et les exportations britanniques de l'industrie alimentaire
Wright, qui s’exprimait la semaine dernière à la conférence annuelle de la FPA sur l’environnement, a également soulevé la question des importations et des exportations de produits alimentaires.

Selon le ministère britannique de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales (DEFRA), 30 % de tous les aliments consommés au Royaume-Uni provenaient de l'UE en 2017. Les importations de produits tels que les fruits, les légumes, la viande et le poisson étant supérieures par rapport aux exportations. 

La même année, selon l'Office des statistiques nationales (ONS), sur les 481,8 millions de tonnes échangées dans les ports du Royaume-Uni, 248,3 millions de tonnes sont des importations - la grande majorité d'entre elles étant destinées à l'UE.

Wright : « Nous n’avons encore aucune idée du niveau de perturbation que nous verrons dans nos ports le 29 mars, et nous ne comprenons pas encore à quel point il sera facile d’assurer un ordre dans le flux normal des importations et des exportations après cette date. Je pense qu'il y aura des perturbations dans les ports - cela va probablement toucher Douvres et Calais. »  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)