Giuseppe Merloni, Policarta, Cosmec, Tiberpack, Zetapack :

Paperpack et Paperbag​ : « des emballages en papier résistants, 100 % recyclables, biodégradables et compostables »

Cette année au MedFEL, Giuseppe Merloni et son équipe ont introduit pour la première fois auprès des professionnels du secteur, le Paper Bag et le Paper Pack : « Nous avons voulu créer un papier répondant aux problématiques environnementales et aux attentes actuelles du marché, qui incitent les entreprises à trouver des alternatives au plastique. La particularité de ces emballages, c’est qu’ils sont à 100 % recyclables en papier, compostables et biodégradables ».

Les deux packaging sont effectivement entièrement conçus en papier kraft. Le Paper Bag est l’emballage en sachet adapté aux machines de conditionnement verticales de 500g à 2,5 kg et le Paper Pack a été conçu pour les machines horizontales de 250g a 1kg ».

Des emballages écoresponsables…
La caractéristique très intéressante de ces emballages en papier, réside dans la composition de la soudure : « Grâce au brevet No Waste Technology, nous avons réussi à mettre au point un papier scellable thermiquement, entre 150 et 250°C. Il n’y a donc aucun composant chimique polluant. Le papier est adapté au contact alimentaire et les composants qui permettent la soudure se dégradent naturellement dans l’eau », précise Giuseppe.

Ces emballages présentent un autre aspect intéressant. Il est en effet possible de voir, grâce à une fenêtre transparente en hydrate de cellulose, le produit qu’ils contiennent : « la fenêtre est un composant issu d’un dérivé végétal qui est entièrement biodégradable. Ce qui ne pose non seulement aucun problème de pollution environnementale lors de la dégradation du produit, mais aussi lors du processus de recyclage en papier. Nous avons d’ailleurs la certification officielle Aticelca MC 501-17 class A, A+, qui nous permette d’affirmer que le papier est recyclable dans toute l’Europe ».

Ces emballages font également l’objet d’une traçabilité rigoureuse, car le papier nécessaire à leur création provient de forêts scandinaves, gérées de manière durable. Et Giuseppe affirme être « fier de dire que notre produit s’inscrit dans une dynamique d’économie circulaire ».

…qui s’adaptent aux machines de conditionnement déjà existantes
« Cela fait 8 mois que nous avons introduit nos emballages dans les usines de nos clients, dans l’industrie des fruits et légumes. Nous réglons les machines et réalisons des tests sur des équipements Ulma, Jasa, Gks, Martini, parmi d'autres. Car un autre gros avantage de nos produits, c'est qu’il n’est pas nécessaire de racheter des machines de conditionnement spéciales. Avec quelques modifications, les machines déjà sur le marché sont aptes à conditionner les produits, frais ou surgelés, avec notre papier. Il n’y a donc aucun besoin d’investissement et en fonction du produit en question, le coût de l’emballage n’est pas spécialement plus élevé.

Sans compter le gain que l’on fait au niveau de la durée de vie du produit conditionné, grâce au papier qui, poreux par nature, permet sa respiration, contrairement au plastique qui la bloque s'il n'est pas troué », explique Giuseppe.

Giuseppe sera également au salon du Macfrut en Italie pour présenter le Paper Bag et le Paper Pack. Vous pourrez le retrouver sur le stand d'ULMA.



Pour plus d’informations :
Giuseppe Merloni
Tél. : +393357220145
giuseppemerloni@gmail.com 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)