Yvan Gomel, Dunkerque Port :

« Il faut faire du Brexit une opportunité »

Le port de Dunkerque se prépare au Brexit. « Pour nous, c’est vraiment le gros sujet », raconte Yvan Gomel, Business Development Manager. « Nous avons déjà fait beaucoup d’investissements, comme l’ajout d’un parking de 200 places et d’une zone de 2 hectares qui permet aux poids lourds de finaliser leurs formalités douanières quand ils arrivent en France. »

Des produits du monde entier arrivent à Dunkerque, et font l'objet d'un grand nombre de contrôles. « Notre Poste d’inspection frontalier (PIF) rend possible des contrôles physiques », explique Yvan. Le port investit aussi dans le recrutement de nouveaux douaniers et renseigne les professionnels et particuliers sur les modalités du Brexit.

Concernant le Brexit, le plus grand défi est que personne ne connait les règles du jeu. « Nous nous préparons depuis 2 ans et demi sans savoir comment ça va se finir », raconte Yvan. « Mais nous restons optimistes. Nous allons faire du Brexit une opportunité. » Yvan identifie entre autres des possibilités pour l’Irlande. « L’Irlande est toujours le premier marché pour l’Angleterre. Nous pourrions établir des liens plus directs avec ce pays-là. »

Avec un trafic de plus de 15 millions de tonnes représentant 600 000 camions et 700 000 véhicules de tourisme, le port de Dunkerque est l’une des portes d’entrée naturelle depuis et vers le Royaume Uni.


Yvan Gomel et Vincent Brunet pendant le MedFEL 2019

Pour plus d'informations :
Dunkerque Port
mebogucki@portdedunkerque.fr
www.dunkerque-port.fr  


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)