Léonard Matoug, Panjee :

« On a créé une plateforme innovante qui redonne le pouvoir au producteur en valorisant ses efforts »

Et s’il existait un système qui permette à l’ensemble des professionnels de l’alimentation, du plus petit producteur aux GMS, d’échanger en toute simplicité les données complètes relatives à leurs produits ? Un modèle accessible à tous, où les efforts des producteurs et les bonnes pratiques qu’ils mettent en place pour offrir au consommateur un produit de qualité seraient valorisés ? En somme, un modèle où tout le monde est gagnant ? Il fallait y penser, et Léonard et Jeoffrey l’ont créé. Panjee, cette plateforme collaborative qui replace l’humain au cœur de l’information.

« A la base, nous sommes de simples consommateurs qui voulions avoir des informations sur ce que l’on mange », raconte alors Léonard. « Seulement, nous nous sommes rendus compte que si la majeure partie des informations ne parvenait pas jusqu’au consommateur, ce n’est pas parce que les professionnels ne voulaient pas la communiquer, mais parce qu’ils n’y avait pas d’outil qui permette de la créer et de l’échanger facilement de façon maîtrisée ». Après plusieurs années de R&D et de travail sur le terrain, est alors née la plateforme digitale Panjee.

L'équipe Panjee

Un modèle simple et ludique qui réduit les efforts de saisie
« Panjee, c’est une plateforme digitale réservée aux professionnels, qui permet à tous les acteurs de l’alimentation : producteurs, transformateurs, restaurateurs, commerçants mais également les labels, la recherche, les organismes de contrôle etc. de se connecter à leur réseau de partenaires pour créer une meilleure information sur les produits et sur les métiers. La plateforme permet de rassembler en 1 minute et de façon très ludique et simplissime les données dans une fiche produit structurée que l’on appelle le passeport digital du produit et de les échanger de façon maîtrisée avec ses partenaires. Le but, c’est de diffuser l’information de la fourche à la fourchette en créant un langage commun entre tous les professionnels et le consommateur final. Avec un effort de saisie réduit au maximum car une fois la donnée renseignée, il n’y aura plus jamais besoin de la rentrer de nouveau. Panjee la formate automatiquement pour alimenter tous les canaux de vente et de communication du marché », explique Léonard. 

Ce passeport digital de produit permet ainsi d’assembler des informations très hétérogènes comme la santé, la nutrition, les allergènes, méthodes de production, labels, le savoir-faire, les engagements environnementaux, photos, vidéos, données sur l’exploitation etc., afin de créer une relation de confiance avec le consommateur en l’aidant à mieux choisir ses produits.

Une plateforme éthique qui créée de la compétition positive
« Panjee redonne beaucoup de pouvoir au producteur. Car jusqu’ici, on vivait dans un paradigme dans lequel c’est la communication qui l’emporte. En gros, celui qui paye le plus, parle le plus fort et vend le mieux. Et le petit producteur qui fait des efforts de qualité démesurés mais qui n’est pas communiquant, est perdant dans cette équation. Car il peut faire tous les efforts du monde, si à la fin de la journée l’information n’arrive pas chez le consommateur, le choix se fait sur la seule information que l’on a : le prix. Et il suffit qu’il y ait seulement 1% des gens qui profitent de ce système pour obliger les autres à réduire leur qualité pour s’aligner sur un prix. Mais dans le système que l’on met en place, on crée ce que l’on appelle l’équité d’informer. Ce n’est pas celui qui paye le plus qui vendra le mieux, puisque la création et l’échange de données sont entièrement gratuits sur Panjee. On veut que l’information soit un droit accessible à tout le monde y compris au plus petit des producteurs. Nous voulons que ce soient les vrais efforts de qualité qui soient valorisés ».

Et dans un contexte où l’information va être libérée, on initie une compétition sur la valeur des produits, et non plus seulement sur le prix. Nous ne pouvons pas nous présenter comme une plateforme technologique, mais humaine. Nous avons voulu trouver un moyen de faire communiquer les humains entre eux pour que la somme des intérêts individuels au sein des filières aboutisse à un bénéfice collectif ».

Un avenir prometteur
Aujourd’hui, Panjee s’est concentrée sur le secteur des fruits et légumes, et travaille en collaboration avec les MIN et les producteurs pour mettre le modèle en place. Courant 2019, l’équipe va intégrer le secteur des produits de la mer et des produits carnés dans la plateforme. Il sera donc ensuite possible à partir de 2020 d’étendre le concept aux produits transformés, qui seront le résultat d'un arbre généalogique de produits bruts et de process de préparation.

Léonard Matoug et Eva Courtallier au salon du MedFEL 2019

Pour plus d’informations :
Léonard Matoug
Panjee
Tél. : +33 6 86 00 78 98
leonard@panjee.fr  
www.panjee.com 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)