Henk van der Meij, Hars & Hagebauer, NL :

« Importer des mangues est souvent difficile »

Le marché de la mangue n'est pas un sujet réjouissant pour le moment. « Nous avons eu une saison assez réussie. Mais les deux ou trois dernières semaines ont été difficiles. C'est particulièrement vrai pour les mangues brésiliennes », explique Henk van der Meij, du grossiste néerlandais Hars & Hagebauer. « Les mangues brésiliennes étaient de qualité moyenne et il y en avait trop, ce qui a mis la pression sur tout le secteur de la mangue. » 


Prendre le ferry du Sénégal à la Gambie est toujours excitant

Néanmoins, selon l'importateur, l'ensemble de la saison nord-africaine s'est très bien déroulée, grâce à un bon départ. « Les volumes s'assèchent rapidement maintenant. Il y aura encore des retards de livraison cette semaine car n'y a pas de bonne liaison avec le Sénégal. Ça poussera donc à nouveau les prix à la hausse », selon Henk.

Photo, à droite : Une frontière est franchie huit fois au cours d'un voyage de quelques centaines de kilomètres.

« Nous allons maintenant principalement charger depuis le sud du Sénégal. Les marchandises sont d'abord acheminées par camion à Dakar via la Gambie. Cela signifie que le chauffeur aura huit timbres dans son passeport. J'en ai moi-même fait l'expérience lors de mon récent voyage », explique Henk.

« Quiconque qui a quelque chose à dire sur la libre circulation des marchandises devrait se rendre en Afrique. Bref, il se passe toujours quelque chose sur le marché de la mangue », conclut-il.

Pour plus d'informations :
Henk van der Meij
Hars & Hagebauer
35 Handelsweg
2988 DB Ridderkerk, NL
Tél. : +31 (0) 180 745 100
henk@harshagebauer.nl
www.themangospecialist.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)