Dégâts de grêle importants dans l'Altes Land :

Des entreprises touchées à des degrés différents

Samedi dernier, une journée orageuse avec de la grêle et de fortes pluies a frappé la Basse-Saxe. La région de l'Altes Land a également été touchée. Les conséquences sont peu à peu visibles dans les exploitations fruitières. De nombreux fruits encore petits ont été littéralement fendus par les grêlons, rapporte NDR 1 Niedersachsen. Dans certains cas légers, les pommes ne présentaient que des tâches brunes ou des bosses.

Des entreprises touchées à différents degrés
Le front de la tempête a frappé les agriculteurs. Pour certaines exploitations agricoles, les pertes de récolte sont « une catastrophe », a déclaré Jens Stechmann de Lühe, président du Bundesfachgruppe Obstbau, à NDR 1 Niedersachsen.

Au nord de la forteresse de Jork, au cœur de l'Altes Land, aucun dommage majeur aux vergers n'a été signalé à ce jour. « Heureusement, rien ne nous est arrivé dans les environs et aucun dommage n'a été enregistré jusqu'à présent », déclare Frank Suhr de la ferme fruitière éponyme basée à Oederquart. Dans le sud également, certaines villes - comme Nottensdorf en direction de Hambourg ont été épargnées. 

Des dommages de plusieurs millions ?
Matthias Görgens de l'Obstbauversuchsanstalt à Jork ne veut pas se prononcer sur le montant exact des dégâts, mais il pense que les dommages se chiffrent en millions. 1 800 des 9 000 hectares de pommiers pourraient être touchés dans le territoire de l'Altes. Les dommages sur les pommes grossissent en même temps qu'elles. En fin de compte, les marchandises abîmées finiront dans la cidrerie ou  seront transformées en compote de pommes - mais les producteurs ne gagneront pas les mêmes sommes qu'avec ce que pourrait leur rapporter les marchandises de première classe.

« Une protection contre la grêle au lieu d'une incitation à l'assurance »
Dans le cas des fruits rouges, les effets à long terme sont les plus marqués, même en cas d'averses courtes. La pluie fait simplement pousser des champignons sur l'arbre, ce qui peut mettre en danger la récolte de l'année suivante. A court terme, les dégâts de la grêle ont déjà un impact sur la commercialisation, notamment en termes de volumes et de prix. Selon un producteur et grossiste de calibre moyen, « les pommes club et Boskoop sont rarement offertes sur le marché en classe II, et les pommes d'été comme la Delbarestivale sont particulièrement sensibles aux dommages causés par la grêle ».

Filets anti-grêle dans un verger

Ces dernières années, les pluies ont été plus fréquentes et les vergers de l'Altes Land ont subi des dégâts proportionnels. Les producteurs attendent donc une solution significative pour toutes les parties concernées. « J'ai dit il y a quelques années : au lieu de continuer à encourager les assurances, il faudrait investir dans des mesures modernes de protection contre la grêle. »

Pas d'indemnité en cas de mauvaise récolte 
Les 565 sociétés de l'Elbe ont pu s'assurer contre les dommages causés par la grêle. Mais ils devront payer de leur poche. Ce n'est pas le cas dans plus de la moitié des autres États membres de l'UE : il existe des subventions publiques en cas de pertes de récoltes.

Pour plus d'informations :
www.obstbau.org


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)