Astrid Antillon à propos de la situation des agrumes et des pommes en Amérique Latine

« Nous voulons être le lien entre l'Amérique latine et le reste du monde »

La campagne chilienne pour les agrumes et les pommes se déroule extraordinairement bien. Les volumes dépassent les attentes, ce qui signifie que la région est prête à approvisionner le monde. Compte tenu de la faible disponibilité sur le marché européen, une société d'import estime que de grandes opportunités s'offrent à elle.

Selon Astrid Antillon, codirectrice de Tropical Republik, le Chili vit une très bonne saison des agrumes, mais l'Argentine est un important concurrent. « Les prix des agrumes argentins sont plus élevés puisque la production a été affectée par les acariens. Les contrôles phytosanitaires chiliens et la frontière naturelle andine ont empêché ce fléau d’affecter la production chilienne et notamment les variétés Fino et Eureka, qui sont d'excellentes options pour une teneur élevée en jus. Ils ont une peau fine, une belle couleur et une grande résistance aux longs trajets. Les variétés chiliennes devraient répondre à la demande européenne après la fin des citrons nationaux en été et des derniers Vernas espagnols, peu populaires auprès des consommateurs, en raison de leur peau épaisse et de leur teneur réduite en jus. »

Au début de la saison chilienne des agrumes, certaines inquiétudes sont apparues, notamment du fait de prix intérieurs très élevés et d'un grand nombre de producteurs ayant récoltés des citrons non matures. Astrid Antillon explique « Ça incite les gens à penser qu'il y a moins de quantités disponibles pour l'exportation, mais comme la production a progressé, non seulement elle n’a pas réduit, mais elle est plus élevée que l'année dernière (10 %).  Pour le moment, les prix restent stables, avec une tendance à la baisse. Nous constatons avec beaucoup d'optimisme que nos citrons arrivent en excellent état dans toutes les principales destinations, comme le Japon, la Corée, les États-Unis et l'Asie en général, ce qui témoigne de la bonne qualité des produits chiliens. »

« Par rapport au passé, le Chili s'est beaucoup professionnalisé dans les processus de récolte et de post-récolte, ainsi que dans le respect des normes phytosanitaires, ce qui leur permet d'étendre leur zone d'exportation et peuvent aussi atteindre des marchés plus exigeants en termes de qualité », explique Antillon. « La pomme chilienne a d'ailleurs connu une excellente saison, en particulier sur le marché chinois. Ce marché a dépassé nos attentes en termes de volume ; la  Royal Gala du Chili a été un succès grâce à sa résistance, sa douceur et sa grande coloration. Le fait qu'il y ait très peu de quantités de cette variété disponibles en Europe a certainement aidé. La variété chilienne offre à tous les importateurs européens une alternative solide s'ils recherchent un bon rapport qualité-prix et souhaitent couvrir la demande lorsque leurs stocks sont épuisés. »

Selon Antillon, les Kiwis chiliens ont également connu une excellente saison, avec une très forte demande de la part du marché chinois et d'autres marchés émergents. « Ces nouveaux marchés remplacent peu à peu la demande européenne, qui devient de moins en moins intéressante en raison du faible niveau des prix. Mais ces fruits ne sont pas tous disponibles à Tropical Republik ; nous importons et exportons également des ananas, des bananes, des raisins, des cerises, des avocats, des mangues et de nombreux autres produits ! »

Bien qu'Antillon opère actuellement aux Pays-Bas, ses origines se trouvent en réalité en Amérique latine. « Je suis moi-même costaricaine et j'ai pratiqué le commerce des produits frais toute ma vie. Donc en plus des produits de mon pays, j'ai aussi une connaissance dans les fruits et légumes des autres pays hispanophones. Mon objectif est de mettre en relation les détaillants et les fournisseurs toujours avec des produits de grande qualité. » Par le biais de partenariats stratégiques et d’alliances de producteurs, Tropical Republik apporte une large gamme de produits frais d’Amérique latine et d’Espagne à toute l’Europe. Les origines sont le Pérou, le Brésil, la Colombie, l’Équateur, le Costa Rica, le Guatemala, le Mexique, les Caraïbes, l’Espagne et le Chili. « Nous sommes toujours disponibles pour présenter de nouveaux clients à notre réseau de producteurs, et depuis que nous sommes basés aux Pays-Bas, nous voulons être une sorte de pont entre l'Amérique Latine et le reste du monde », conclut-elle. 

Pour plus d'informations : 
Astrid Antillon
Tropical Republik
Tél. : + 31 (0) 6 400 62 180
a.antillon@tropicalrepublik.com   
www.tropicalrepublik.com 

Henk Van Hameren
Tél. : +31 6 55 18 76 86
H.vanhameren@tropicalrepublik.com  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)