Maxime Mannoni, Les Rubis de Lansac :

« Malgré un cour du melon bas, nous tenons à fournir le meilleur niveau qualité »

Les producteurs de melon semblent devoir relever un certain nombre de défis cette année. Mais malgré les difficultés rencontrées, la société familiale Les Rubis de Lansac constituée par Serge Mannoni et ses trois fils Alexandre, Christophe et Maxime, reste positive quant à la situation : « ça a été compliqué au début de la saison niveau rendements jusqu’au 5 juillet environ, du fait notamment de la fraîcheur du mois d’avril qui n’a pas aidé les fleurs à s’accrocher. Quant aux cours du melon, il a fortement chuté. On ne s’attendait pas à des prix aussi bas. Mais c’est ainsi, il faut s’adapter au marché, et compte tenu de la situation on s’en sort plutôt bien, et nos clients sont toujours autant satisfait de la qualité de nos melons », raconte Maxime.


Maxime Mannoni

« On privilégie la qualité au rendement »
« Nous avons choisi des variétés qui sont plus qualitatives que productives, car chez nous, c’est la qualité qui prime. Quelque soit le cours du produit, il nous tient à cœur de toujours proposer à nos clients le top de la qualité, car au final, c’est ce que le client retient. Cette année, les clients sont contents car ils trouvent de bons produits à de bons prix, ce qui nous permet de fidéliser la clientèle », raconte Maxime.

Toujours dans un souci de qualité, l’intégralité des melons Les Rubis de Lansac sont plantés chaque année en terre neuve : « Nous ne sommes pas en bio, car cela nous fait mal au cœur de ne pas pouvoir soigner une plante qui souffre, lorsque le cas se présente. Mais nous nous inspirons tout de même de pratiques mises en place en agriculture biologique, dans le but de respecter au maximum la plante. Le fait de cultiver en terre neuve par exemple permet de moins traiter les melons qui sont moins sujets aux maladies. Si le consommateur ne fait plus confiance aux produits conventionnels, c’est parce qu’il y a eu des abus.  Ici, nous ne traitons que lorsque c’est nécessaire. Et les clients le savent ».

« On ne produit que ce dont on a besoin »
« Nous n’avons aucun problème de surproduction tout simplement parce qu’on ne produit que ce dont on a besoin. Ce n’est pas parce que nous avons fait une bonne campagne une année que nous allons planter doublement celle d’après. On ne joue pas au casino, nous produisons toujours en fonction de la demande des clients ».

L’entreprise familiale a récemment acquis une nouvelle ligne de conditionnement : « Nous ne sommes de ce fait jamais engorgés. La vitesse de travail est effectivement accrue, mais en plus cela nous permet de proposer jusqu’au bout un produit de qualité. Car même si 90 % du travail se fait au champ, la finition se fait à l’emballage. Il est par ailleurs important pour nous de vendre la production du jour, voilà pourquoi nous ne stockons quasiment pas ».

Il est possible de trouver des melons Les Rubis de Lansac de mai à septembre, avec une production de 15 hectares sous serre qui précède celle de 85 hectares en plein champs : « Afin d’étendre la saison, nous proposons du melon sous serre à partir de mai. Nous sommes jeunes, ambitieux, voilà pourquoi mes frères et moi avons préféré ne pas produire de melon espagnol et relever le défi de proposer un produit qui soit 100 % français. Et bien que le melon d’Espagne soit beaucoup plus compétitif niveau prix que le français, nous arrivons à vendre nos melons car la qualité est extra, malgré les a priori qu’il peut y avoir vis-à-vis de la production sous serre », explique Maxime.

Actuellement en plein pic de production, la famille s’attend à une bonne récolte la semaine prochaine.

Pour plus d'informations : 
Maxime Mannoni
Les Rubis de Lansac
400 draille du mas des mottets 
13150 Tarascon  
Tél. : +33 6 50 20 48 74
contact@lesrubisdelansac.fr 
www.lesrubisdelansac.fr 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)