Marché mondial : les bananes

La demande de bananes en Europe et aux États-Unis est faible pendant l'été. Toutefois, en raison des faibles volumes disponibles, en particulier en Amérique du Sud, les stocks sont limités et les prix de négoce sont restés stables. La faible production en Amérique latine est principalement due aux conditions climatiques, l'impact d'El Niño a été particulièrement perceptible. La demande en bananes devrait encore augmenter à la fin des vacances d'été et la production devrait augmenter à nouveau d'ici là.

L'intérêt pour les bananes biologiques ne cesse de croître. Néanmoins, la croissance de la banane bio est limitée à une petite région d'Amérique latine, elles ont besoin d'un climat plus sec qui facilite la croissance des fruits car les pesticides ne peuvent pas être utilisés. Les pays qui conviennent particulièrement à la culture des bananes bio sont l'Équateur, le Pérou et le Mexique.

Les premiers signalements de TR4 en Amérique latine datent de fin juillet. L'infection fongique a été détectée sur une plantation de bananiers dans le nord-est de la Colombie. Le pays a confirmé la présence de TR4 le 8 août. 175 hectares de bananes ont été infectés et 168 hectares ont déjà été défrichés. Des mesures ont été prises pour s'assurer que la maladie de Panama ne se propage pas. Le TR4 a déjà été détecté en Indonésie, en Australie, aux Philippines, en Jordanie et dans le nord du Mozambique. 

Équateur
De fortes pluies et moins d'heures d'ensoleillement ont fait chuter la production du pays. Ces mauvaises conditions météorologiques sont attribuées à El Niño. Malgré la baisse de la production, l'Équateur est en train d'accroître sa part de marché sur le marché européen.

Colombie, Costa Rica et Caraïbes
Ces pays d'Amérique latine jouissent normalement d'un climat chaud et sec. Toutefois, El Niño a provoqué une situation météo diamétralement opposée, réduisant la production de bananes. Le TR4 a par ailleurs été détecté pour la première fois sur une plantation de bananiers en Colombie. C'est la première fois que la maladie fongique, également connue sous le nom de maladie de Panama, est détectée en Amérique latine. Selon les autorités, cela n'aura aucune conséquence pour l'exportation de bananes.

Panama, Nicaragua et Honduras
Les exportations ont augmenté en raison de l'introduction de droits de douane moins stricts. Le point important pour ces marchés est le prix des bananes et, avec l'assouplissement des règles, elles sont devenues moins chères.

Mexique
Le pays a récemment connu un déclin de la culture. La production de fruits dans l'état mexicain de Tabasco, dans le sud du pays, a été réduite en raison des conditions climatiques. Le vent, en particulier, a eu un impact sur la production. Le prix des bananes mexicaines est donc élevé, alors que le prix des bananes provenant d'autres pays d'Amérique latine reste stable. Le Mexique a le climat idéal pour cultiver des bananes biologiques, que le marché américain réclame actuellement.

Les Pays-Bas : les prix des bananes restent remarquablement bons pour l'été
La faible production de bananes au début de cette année a eu un impact positif sur la situation actuelle du marché néerlandais. Bien que le marché de la banane soit traditionnellement lent pendant les vacances d'été, les stocks sont limités cette année et les prix sont restés relativement stables. Avec la fin de la saison estivale, la consommation reprendra dans certaines régions. L'offre devrait de nouveau augmenter. 

Allemagne : marché calme
En raison des températures élevées, les fruits d'été sont très demandés, mais au détriment du commerce de la banane. La période des fêtes a également eu un impact sur les ventes. Toutefois, l'offre en provenance des centres de maturation a été ajustée par précaution, de sorte que l'équilibre entre l'offre et la demande est resté pratiquement le même. Les prix sont également restés les mêmes, bien que les bananes panaméennes et équatoriennes aient été vendues à des prix très réduits ici et là sur les marchés de gros. Afin d'éviter que la qualité des bananes ne soit trop affectée par les conditions météo, de nombreux lots ont été acheminées directement depuis les installations de refroidissement, plutôt que d'être exposés sur le marché de gros.

Suisse
Tout comme en Allemagne, il n'y a pratiquement pas eu de ventes sur le marché Suisse. La grande majorité des bananes est vendue directement dans le cadre de contrats. Au total, il n'y a que 2 ou 3 entreprises de maturation indépendantes sur le marché suisse, alors que, selon un grossiste suisse, les grandes chaînes de supermarchés utilisent leurs propres installations. « L'ensemble du marché est dominé par les grands fournisseurs. Certains lots sont encore importés via l'Allemagne du Sud et commercialisés ici. En tout état de cause, les petites entreprises indépendantes de maturation doivent compter sur le secteur de l'hôtellerie et de la restauration, ainsi que sur certains petits clients ». Selon le négociant, en raison du temps chaud, la demande en bananes a chuté et les ventes sont lentes.

France
Les bananes de France viennent d'Amérique latine et d'Afrique. Les bananes en provenance d'Amérique latine arrivent principalement par le port de Dunkerque, tandis que la production africaine entre dans le pays par les ports du sud. C'est par ces ports que les bananes sont distribuées dans tout le pays. La France cultive elle-même une partie de ses bananes dans les régions d'outre-mer notamment en Guadeloupe et en Martinique, qui se retrouvent principalement sur le marché dans les grandes villes françaises.

Chine
Cette année, les importations de bananes ont considérablement augmenté. Les importations en provenance des Philippines en particulier ont fortement augmenté, à tel point que la Chine a dépassé le Japon et est devenue le premier importateur de bananes des Philippines. Les autres pays en provenance desquels la Chine importe sont le Laos, le Myanmar, l'Équateur, le Brésil, la Colombie et le Costa Rica. Le Cambodge a pu commencer à exporter des bananes vers la Chine cette année.

La production locale est encore en basse saison, l'offre n'est donc pas très importante, mais elle augmentera à nouveau en août. La zone de production de Hainan est en cours d'achèvement. Le Guangxi en est actuellement à la phase initiale de production. Les bananes sont également produites dans le Guangdong, mais la production n'a pas encore atteint son pic. Le prix des bananes a beaucoup fluctué ces dernières semaines. Pour l'instant, il est en légère hausse, mais il n'est pas certain que cette tendance se maintiendra.

Afrique du Sud
Au cours des 4 à 6 prochaines semaines, des volumes élevés de bananes devraient faire baisser les prix. Cependant, le prix devrait encore augmenter cette semaine, passant de € 0,33 / kg (5,57 ZAR) à € 0,34 / kg (5,83 ZAR).

Le prix moyen de la banane est inférieur de 10 % par rapport à l'année dernière. La demande en bananes a également diminué. Depuis début 2019, on estime que l'offre de bananes a diminué de 14 % par rapport au volume de l'an dernier. En Afrique du Sud, certains producteurs de bananes se tournent vers les avocats ou les noix de macadamia, car ils en tirent un meilleur rendement.

Mozambique
Le TR4 (la maladie de Panama) a été détecté dans le nord du pays. La production de cette partie du pays ne peut donc pas être exportée vers l'Afrique du Sud voisine. Toutefois, les bananes cultivées dans le sud du pays sont toujours expédiées vers cette destination et elles représentent environ un quart de l'approvisionnement total en bananes en Afrique du Sud.

États-Unis
La production et la demande de bananes devraient bientôt augmenter en Amérique du Nord. « Le stock de bananes a été bon et stable ces derniers mois », déclare un négociant. « Mais avec la fin de l'été, la demande va augmenter dans les mois à venir ». Un approvisionnement régulier en bananes est assuré par l'Amérique latine, en particulier par l'Équateur, le Costa Rica, la Colombie et le Guatemala.

Australie
La région de production la plus importante d'Australie se trouve dans le nord du Queensland. En fin de campagne (juin 2018), 388 265 tonnes de bananes d'une valeur de 482,2 millions de dollars australiens ont été produites. Compte tenu des quelques foyers mineurs de TR4 survenus l'année dernière, les règles de quarantaine de l'industrie bananière australienne sont devenues plus strictes. Les bananes cultivées en Australie sont principalement destinées au marché intérieur. Toutefois, à long terme, les producteurs envisagent de développer un marché de niche pour les bananes premium destinées à l'exportation. En Nouvelle-Zélande, l'industrie de la banane commerciale étudie également la possibilité de se développer.


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)