Euler Hermes :

« Jauge allemande : la récession mondiale se poursuit »

L'économie allemande est le point de repère idéal pour vérifier la santé de l'économie mondiale. D'après le « German Global Trade Momentum » (GGTM), il faut rapidement faire quelque chose pour prévenir une récession profonde et mondiale. Malheureusement, aucun signe d'amélioration n'est perceptible.

L'indicateur GGTM est le résultat d'une étude combinée de l'assureur-crédit Euler Hermes et du groupe d'assurance Allianz. Ils ont étudié dans quelle mesure l'économie allemande peut être considérée comme un moteur de la dynamique du commerce mondial. Cela s'est traduit par un modèle de calcul, le Global Trade Momentum allemand. Celui-ci est principalement basé sur les nouvelles commandes dans l'industrie de transformation et sur les prévisions à l'exportation.

Une économie ouverte
Johan Geeroms, responsable de la souscription des risques chez Euler Hermes Pays-Bas : « L'Allemagne est le troisième exportateur mondial. Le pays a une structure économique ouverte et, en tant qu'exportateur, il est largement représenté dans un certain nombre de secteurs économiques. L'Allemagne est étroitement liée à l'économie mondiale. En conséquence, les développements mondiaux peuvent être observés plus tôt en Allemagne que partout ailleurs. »

Selon M. Geeroms, le fort ralentissement de l'économie allemande est un indicateur de l'évolution de la situation mondiale. « Naturellement, le déclin de l'industrie automobile a beaucoup d'influence sur l'économie allemande, mais cela a été pris en compte dans le GGTM. Nous avons remarqué que toute la production industrielle allemande continue de baisser après deux mois d'activité régulière. L'industrie allemande touche l'ensemble de la zone euro, et l'industrie de transformation se porte très mal partout. »

Aucun signe de reprise
La porte vers une récession mondiale est grande ouverte, selon Geeroms. « Au deuxième trimestre, la baisse du commerce mondial s'est également poursuivie. Notre bureau d'études ne voit aucun signe de reprise. En regardant le GGTM, nous avons remarqué que les attentes allemandes en matière d'exportation n'ont jamais été aussi faibles en sept ans qu'elles ne le sont aujourd'hui. Le niveau des entrées de commandes dans le secteur allemand de la production s'établit à -8,6 % par rapport à l'année précédente, et c'est son point le plus bas depuis dix ans. La production industrielle a diminué de -5,2 % en un an. Si le GGTM prédit l'économie mondiale, cela ne signifie pas grand-chose pour le reste de l'année 2019. Il est presque inévitable que l'économie mondiale diminue en 2019. Ce sera la première fois depuis la crise financière. »

En se concentrant sur l'Allemagne, Geeroms conclut que les signes négatifs ne font qu'augmenter : « Prenons la guerre commerciale, par exemple. Ça ne fait qu'empirer. Elle semble maintenant se transformer en guerre des changes. Trump pense que l'euro est trop fort par rapport au dollar. Il veut compenser cela par des prélèvements supplémentaires à l'importation sur les produits européens. L'Allemagne sera durement touchée. »

Cliquez ici pour TheViewGermanyTrade.

Pour plus d'informations :
Euler Hermes
www.eulerhermes.nl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)