Rapport sur le marché BLE KW 32/19 :

Abricots : disponibilité et qualité limitées

La saison de l'abricot s'est transformée dans la dernière ligne droite. La disponibilité était limitée tout autant que la qualité ainsi que le demande. Les expéditions françaises, turques et espagnoles ont constitué la base de l'assortiment, qui a été complété par l'Italie. Les produits allemands et bulgares ne sont apparus que localement. Les agents de marketing ont réduit leurs prix en raison de la lenteur des ventes, ce qui a contribué à stabiliser les prix. A Cologne, les distributeurs ont baissé leurs prix, mais cela n'a pas vraiment stimulé les ventes. A Munich, la qualité des produits laisse à désirer entraînant un ralentissement des ventes. Seuls les abricots turcs sucrés y ont trouvé un réel intérêt.

Pommes
Les importations en provenance de l'hémisphère sud ont perdu de leur importance. Elles ont généré moins de demande qu'auparavant et leur présence a été limitée. Sur le plan qualitatif, les produits étaient encore bons.

Poires
Les expéditions italiennes se sont sensiblement développées : Santa Marias et Carmens ont été bien disponibles. Dans l'ensemble, les ventes ont été bonnes.

Raisins de table
Les Victorias et les Sugraones italiens ont dominé les événements. Dans l'ensemble, les ventes ont été modérées, - localement parfois assez bonnes -. En règle générale, les prix sont restés aux niveaux actuels.

Cerises
Les fruits locaux sont devenus beaucoup moins abondants. Les marchandises en provenance de Turquie étaient également limitées. Les Pays-Bas, la Belgique et la Slovaquie ont complété les gammes.

Pêches et nectarines
L'Espagne a posé le contexte en la matière ; l'Italie était le prochain grand fournisseur. La Grèce a joué un petit rôle et la France n'a fait que compléter le marché. La Turquie est devenue un fournisseur de plus en plus important.

Prunes
L'Allemagne y prédominait, avec les Cacaks Schöne, Bühler Frühzwetschge, Top et Katinka ainsi que de nombreuses autres variétés, telles que la Herman et la Hanita.

Citrons
L'Espagne dominait ici, avec l'Alverne. Dans l'ensemble, la demande a pu être satisfaite sans difficulté.

Bananes
La demande n'a pas été particulièrement bonne. Les vacances et l'offre étendue de fruits d'été ont réduit les possibilités de commercialisation.

Chou-fleur
La demande pourrait être couverte par des expéditions intérieures. L'activité a été plutôt lente en raison des températures. Néanmoins, les prix n'ont pas chuté de façon radicale.

Laitue
Dans le cas de la laitue, la production domestique prédominait sur les lots belges. La disponibilité était suffisante pour satisfaire la demande. Les prix sont souvent restés stables, tendant parfois à augmenter légèrement.

Concombres
Le marché proposait des produits allemands, néerlandais et belges. La disponibilité s'est accrue et a été suffisante pour répondre à la demande.

Tomates
La situation de l'offre s'est améliorée. Les Pays-Bas et la Belgique ont façonné les événements. La demande n'a pas pu suivre le rythme de l'offre abondante. Tous les marchés ont fait état d'une baisse des prix.

Poivrons
Les Pays-Bas dominent le marché, la Turquie et l'Espagne le complètent. La demande a pu être satisfaite sans problème. Les prix peuvent varier selon l'emplacement et la situation.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)