Nigeria : enthousiasme face à la promotion de la Pink Lady à Lagos

Le mois dernier, TopFruit, titulaire de la licence maître de Pink Lady®, a organisé son premier lancement sur le marché nigérian à l'Arena Market de Lagos où près d'un millier de vendeurs et de consommateurs finaux ont eu l'occasion de déguster les pommes Pink Lady® produites en Afrique du Sud.

La pomme n'est pas encore aussi connue au Nigeria que dans certains pays d'Afrique de l'Est comme le Kenya qui reçoit actuellement environ la moitié de toutes les Pink Lady® exportées d'Afrique du Sud.

Le lancement s'est d'abord concentré sur les vendeurs ambulants, puis sur les consommateurs, pour leur expliquer les caractéristiques croquantes uniques de la marque.

La production totale vendue sous la marque Pink Lady® en Afrique du Sud en 2018 s'est élevée à 28 000 tonnes, dont 5 900 tonnes, soit 21 %, ont été destinées aux marchés africains, ce qui en fait le troisième marché Pink Lady® en Afrique du Sud. Le Nigeria représente toujours une fraction des ventes africaines, un peu plus de 2 % l'an dernier, mais étant donné les 190 millions d'habitants du pays, les possibilités de croissance sont importantes. Le cultivar a été vendu pour la première fois sous la marque Pink Lady® au Nigeria en 2013.

Jusqu'à la fin du mois de juillet de cette année, 461 tonnes de Pink Lady® avaient déjà été envoyées à Lagos, d'où elles sont distribuées dans d'autres régions du pays.

Le bus Pink Lady® Applelicious

« Le modèle de gestion de Pink Lady® est basé sur l'octroi de licences d'égal à égal », explique Liza Matthews, responsable marketing de TopFruit. « L'exportateur et l'importateur doivent détenir une licence pour le territoire en question. TopFruit gère le territoire africain qui comprend l'Afrique du Sud et tous les pays africains (à l'exception de l'Egypte, l'Algérie, le Maroc, la Libye et la Tunisie), ainsi que les îles Maurice, Réunion, Comores, Mayotte, Seychelles et Madagascar. »

TopFruit accorde actuellement des licences au Kenya, en Tanzanie, en Ouganda et au Rwanda en Afrique de l'Est, et au Nigeria, au Ghana, au Sénégal et au Cameroun en Afrique de l'Ouest. Ces huit pays représentent près de 90 % des ventes de Pink Lady® sur le continent.

Le lancement a engagé le public avec des jeux tels que « mordez si vous le pouvez ».

Au Nigeria, les fruits sont achetés par des importateurs locaux qui se procurent les pommes auprès d'exportateurs sud-africains. Le commerce de détail constitue un segment négligeable des ventes, qui se fait presque entièrement sur les marchés extérieurs et par l'intermédiaire des vendeurs ambulants.

Fait intéressant, note Liza, la Pink Lady®, qui dispose d'un espace de vente au détail haut de gamme ailleurs dans le monde, est devenu un produit de base parmi les produits proposés par les vendeurs ambulants dans de nombreux pays africains en raison de sa qualité interne et de sa longue durée de conservation.

« Les importateurs africains ont accès à des installations de refroidissement, mais les stocks se déplacent si rapidement que les pommes ne sont généralement pas stockées pendant une longue période. Les revendeurs n'ont pas un tel accès, ce qui stimule les ventes de Pink Lady® car les vendeurs se rendent compte que le logo Pink Lady® leur donne la garantie d'un produit de qualité. »

Les six promoteurs de marque avec deux ambassadeurs de marque lors du lancement du marché Pink Lady® à Lagos. 

Pour plus d'informations :
Liza Matthews
TopFruit
Tél. : +27 21 874 1033
lizam@topfruit.co.za
http://www.topfruit.co.za/
http://www.pinklady.co.za


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)