Espagne : les exportations de produits alimentaires ont augmenté de 3,5 % au premier semestre 2019

Les exportations espagnoles de produits alimentaires, de boissons et de tabac ont augmenté de 3,5 % au cours du premier semestre pour dépasser les 24,6 milliards d’euros, ce qui contraste avec la baisse de 0,7 % enregistrée à la même période en 2018.

Exportations alimentaires
Les données publiées par le Secrétariat d’État au Commerce montrent également que la catégorie « fruits, légumes et légumineuses » est la plus importante avec un chiffre de 10,24 milliards d’euros (soit une augmentation de 4,5 %).

Les exportations de légumes ont augmenté de 10,06 %, le poivron avec une augmentation de 16,12 % constitue le premier légume exporté par l'Espagne, suivi de la laitue (+ 5,5 %) et du chou (+ 20,64 %).

Les exportations de fruits ont diminué de 0,22 %, toutefois, les fruits rouges ont atteint un record de ventes à l'étranger avec 1,23 milliard d'euros.

Importations alimentaires
Au cours des six premiers mois de 2019, les importations de produits alimentaires, de boissons et de tabac ont enregistré une baisse de 2,1 % pour s’établir à 17 milliards d'euros, ce qui contraste avec la hausse de 3,1 % observée au cours de la même période en 2018.

Les « autres produits alimentaires » sont les matières premières les plus importantes en valeur, avec une dépense de 4,4 milliards d’euros (+ 3,4 %), suivi du poisson avec 3,4 milliards d’euros (- 1,6 %), des fruits et légumes avec 2,9 milliards d’euros (- 0,2 %) et pour terminer le sucre, le café et le cacao à 1,36 milliard d’euros (inchangé).

La différence entre les exportations et les importations s’élevait à 7,56 milliards d’euros jusqu’en juin de cette année.

Croissance plus faible des exportations totales espagnoles
Au cours du premier semestre de 2019, les exportations totales espagnoles de marchandises ont augmenté de 1,7 % par rapport à la même période l’année dernière, pour atteindre 147,4 milliards d’euros, un nouveau record selon la même source.

Il est toutefois frappant de constater que l’augmentation des exportations (le véritable moteur de l’économie espagnole au cours des dernières années, en particulier en temps de crise) est la plus faible des cinq dernières années et la deuxième plus faible des dix dernières années (après la baisse de 0,1 % de 2014).

Le Exporters and Investors Club assure que l'instabilité internationale et le ralentissement de la croissance du commerce international « ne sont pas des facteurs suffisants pour expliquer le ralentissement des exportations espagnoles ». Son président attribue ce manque de dynamisme du secteur étranger à « l'incapacité des forces politiques à créer un gouvernement solide et stable pour faire face aux réformes nécessaires pour renforcer la compétitivité internationale des entreprises espagnoles. »

Le déficit commercial total augmente
Les importations totales ont augmenté de 1,6 % pour atteindre un montant sans précédent de 162 milliards d'euros. La balance commerciale par secteur montre que les aliments, les boissons et le tabac arrivent en deuxième position.

Source : agroberichtenbuitenland.nl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)