Vincent Soler, Capexo :

« La mangue Osteen d’Espagne plait de plus en plus sur le marché français »

Actuellement sur le marché de la mangue, nous sommes au croisement entre la fin de certaines origines et le début d’autres : « Jusqu’à la semaine dernière, nous avions de l’origine Sénégal en bateau, avec laquelle nous fournissions essentiellement les grandes surfaces. Mais aujourd’hui, nous les avons toutes basculées sur l’origine Israël en petits fruits avec des variétés type Omer et Kasturi. Et dans 15 jours, ce sera la fin de l’Israël qui laissera place à l’Espagne. Nous avons été satisfaits de la saison Israël en termes de qualité et nous attendons également à une bonne saison espagnole, bien que les volumes annoncés soient environ 20 % inférieurs à ceux obtenus l’année dernière. On trouve également un peu de mangue Brésil de variété Kent par avion, mais il y a tout de même très peu de volume. De manière générale, l’offre arrive à satisfaire la demande », explique Vincent Soler, directeur de la société Capexo.

Alors que la mangue Kent bateau domine le marché européen à 90 %, la mangue Osteen d’Espagne a réussi avec succès à se faire une place sur le marché français : « De manière générale, on retrouvait avant sur le marché environ 50 % de Tommy Atkins , et 50 % de mangue Kent. Mais depuis de nombreuses années, tous les producteurs ont changé leurs vergers de Tommy Atkins en Kent, qui est une variété qui n’a pas de fibre, répondant ainsi mieux aux attentes du marché européen. Sauf en Espagne, où les mangues sont à 90 % de variété Osteen. Bien qu’à l’origine, cette variété ne soit pas connue comme étant l’une des meilleures, elle a l’avantage étant produite en Espagne, de pouvoir être acheminée en 24 heures dans toute l’Europe. Elle est donc mûrie sur place et se retrouve sur le marché à des prix très abordables. Voilà pourquoi elle plait beaucoup au consommateur », explique Vincent.

Crédit photo : Capexo

Chaque année, l’Espagne produit de plus en plus de mangues et a su s’imposer auprès des sociétés d’import-export : « cela nous oblige, importateurs, à attendre que l’Espagne finisse sa saison pour redémarrer nos imports depuis le Brésil, ou le Pérou. Mais l’Espagne grossit en volumes chaque année, et chaque année nous devons attendre plus longtemps pour importer de la mangue d’ailleurs. Mais comme tous les importateurs en Europe, nous nous sommes mis à la page et vendons aussi de la mangue d’Espagne. Mais c’est un cas de figure relativement nouveau, car cela ne fait que 7-8 ans qu’il y a de l’origine Espagne en volume », conclut Vincent.

Pour plus d’informations :
Vincent Soler
Capexo
32-34 avenue Georges Guynemer
ZI Jean Mermoz,
94550 Chevilly-Larue
Tél. : 01 41 73 23 00
v.soler@capexo.fr 
http://www.capexo.fr 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)