Le Royaume-Uni de plus en plus dépendant des importations de légumes

L'année dernière, la part des légumes cultivés au Royaume-Uni a été plus faible que jamais. Seulement un peu plus de la moitié (53 %) de la consommation nationale a été cultivée à l'intérieur des frontières du pays. Les 53 % de 2018 ont été conditionnés par la faible production due à la sécheresse. La tendance à la baisse se poursuit depuis un certain temps et a été rapide jusqu'à il y a une dizaine d'années. Selon Jan Keen Boon de Fruit&Vegetable Facts, le taux était encore de 97 % en 1993.

La part de la production nationale de fruits augmente légèrement
La part des fruits cultivés localement a légèrement augmenté ces dernières années au Royaume-Uni, pour atteindre 17 % en 2018. Vers 1990, elle dépassait encore les 20 % pour ensuite chuter à moins de 10 % peu après le début du millénaire.

L'importation britannique de légumes frais en 2016 ébranlée
La superficie consacrée aux légumes au Royaume-Uni est restée relativement stable, aux alentours de 115 000ha au cours des dernières années. Depuis le millénaire, la situation a évolué. Dans les années 80 et 90, la superficie des légumes britanniques était considérablement plus importante.

La production de légumes oscille depuis lors entre 2,4 et 2,8 millions de tonnes. Dans les années 80 elle atteignait les 3,2 millions de tonnes. 

Espagne 19 % et Pays-Bas 12 %
Les importations de légumes frais ont considérablement augmenté année après année jusqu'en 2005. Après cela, le niveau s'est redressé. En 2016, le pic a été atteint avec une importation de 2,37 millions de tonnes. Au cours des deux dernières années, une baisse a été observée mais elle demeure pratiquement équivalente à celle de la production nationale.
L'Espagne est le principal fournisseur étranger du Royaume-Uni. L'an dernier, un peu moins de 20 % de l'ensemble des légumes du Royaume-Uni provenaient d'Espagne. Les Pays-Bas arrivent en deuxième position avec une part de 12 %, dont 9 % de produits néerlandais et 3 % de réexportations via les Pays-Bas.

Depuis quelques années, la superficie fruitière britannique est d'environ 35 000ha. Elle était auparavant plus faible, mais elle atteignait un niveau plus élevé à la fin du siècle dernier. Depuis 2014, la production britannique de fruits a constamment dépassé les 700 000 tonnes. En 2015, elle était même de 777 000 tonnes. En 2018, elle représentait 719 000 tonnes. L'importation de fruits frais augmente d'année en année. De 2 millions de tonnes environ en 1990 à 3 millions de tonnes en 2002, pour atteindre les 3,5 millions de tonnes en 2012/13 et 4 millions de tonnes en 2017. En 2018, ce chiffre a diminué pour s'établir à 3,74 millions de tonnes.

Cliquez ici pour le rapport complet

Pour plus d'informations :
Jan Kees Boon
Fruits and Vegetable Facts
Tél. : +31 654 687 684
fruitvegfacts@gmail.com
www.fruitandvegetablefacts.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)