Reportage photo : l'Asia Fruit Logistica 2019

L'Asia Fruit Logistica a eu lieu la semaine dernière, en dépit des inquiétudes suscitées par les manifestations à Hong Kong. Le nombre de visiteurs était certes en baisse, mais dans l’ensemble, les exposants étaient plutôt satisfaits. 

Certains ont émis quelques réserves, néanmoins, quant aux changements de dernière minute, notamment quand les stands se retrouvaient sur des emplacements moins avantageux. La majorité se réjouit tout de même au sujet de la qualité des visiteurs présents qui  semblaient sérieux et intéressés. De nombreuses entreprises ont d'ailleurs profité du salon pour partir à la rencontre de leurs homologues. 

Une certaine appréhension planait sur la journée de vendredi, mais il y a eu finalement plus de visiteurs que prévu, bien que certains détenteurs de stand aient été mécontents de ce dernier jour et que bon nombre d'entre eux ne se sont pas présentés ou sont partis avant 15h.

Cliquez ici pour accéder au reportage photo

Australie et Nouvelle-Zélande
Les stands australiens et néo-zélandais ont été très fréquentés. Les exportateurs ont déclaré avoir fait de bonnes affaires avec l'Asie cette année ; un contexte facilité par les divers conflits commerciaux et la hausse des tarifs douaniers, en particulier pour les pommes.

Cameron Carter de Seeka Australia, producteur de la poire Rico.

Les exportations d'oignons et de patates douces vers l'Union européenne ont considérablement augmenté en raison des pénuries et les exportateurs espèrent maintenir ce marché ouvert au cours des prochaines saisons.

Les entreprises faisaient également la promotion de nouvelles variétés de pommes et de poires, ainsi que de sous-produits tels que les jus et les cidres.

Philip Bird d'Integrow a déclaré avoir exporté trois fois plus d'oignons vers l'UE cette année.

Afrique du Sud 
L'Afrique du Sud diversifie également ses marchés. Le Royaume-Uni et l'UE étaient traditionnellement les principales destinations des fruits d'Afrique du Sud, mais quelques mauvaises saisons ont soulevé l'importance d'explorer de nouveaux marchés. L'Asie a beaucoup de potentiel pour les fruits sud-africains et le pays travaille dur pour se positionner sur le marché et l'élargir. 


Tina-Louise Rabie - PPECB, Werner van Rooyen, Adele Akerman - Capespan, Anton Kruger et Marlette Kellerman - FPEF, Lucien Jansen - PPECB, Jaques du Preez - HortGro.

Cliquez ici pour accéder au reportage photo

Europe
De nombreux exposants italiens ont déclaré qu'il y avait de nombreux acheteurs indiens, l'Inde pouvant d'ailleurs être un nouveau marché intéressant, en particulier pour les kiwis et les pommes. L'augmentation des tarifs permet aux européens d'entrer sur le marché indien de la pomme, en remplacement des États-Unis. L'Italie est sur le point de commencer à vendre des pommes au Vietnam et les producteurs sont très optimistes à ce sujet. 


L'équipe au Jingold

Un exposant allemand affirme vendre des pommes et du jus de pomme en Chine. Les clients chinois, exigeants, veulent la meilleure qualité pour le consommateur. Il fournit également à Taiwan, à l'Inde et à Singapour. Au sujet du salon, il se dit un peu déçu de cette baisse de fréquentation. 

Un viticulteur espagnol, lui, reste très optimiste quant à la vente en Chine. Le consommateur chinois veut des raisins noirs, doux et intenses. La semaine prochaine, les exportations vers le Vietnam commenceront. Le coût moyen du transport est de 0,25 euro par kilogramme, il est donc plus coûteux de transporter par camions en Europe que par voie maritime en Asie. 


Zisis et Christina Manosis des exportateurs grecs de kiwis Zeus

Le marché des agrumes égyptiens en Asie est en pleine croissance. Les exportateurs indiens, eux, envisagent une expansion en Europe, en particulier avec les raisins et les grenades. Quant aux exportateurs turcs, la saison des figues bat son plein et ils s’attendent à une saison fantastique. Ce sera ensuite au tour de la grenade, qui est toujours un produit d'exportation important pour eux

Cliquez ici pour accéder au reportage photo

Asie


Terry Chan de Dole Asia et Kevin Au Yeung de RKGrowers.

En plus d'importer, les entreprises chinoises se concentrent également sur l'exportation de leurs produits. La majorité d'entre elles se rend dans les pays d'Asie du Sud-Est, mais elles restent tout à fait disposées à exporter leurs produits plus loin. L'ail, le gingembre et les oignons sont déjà des produits populaires à l'exportation, bien que de plus en plus d'entreprises souhaitent également vendre leurs fruits sur le marché international. Une entreprise a amélioré sa qualité et sa production, de telle sorte qu’elle a trouvé des acheteurs intéressés en Amérique. À l'avenir, les exportations de produits chinois pourraient davantage augmenter. 


Kerry Yuan et Coco Tong de Joy Wing Mau Corporation Ltd.

Un nombre croissant d'entreprises asiatiques du sud-est achètent des bananes du Vietnam. Bien que le volume des exportations de bananes vietnamiennes ne soit pas aussi élevé que celui des Philippines, un exportateur a constaté que les grandes entreprises chinoises avaient tendance à se tourner davantage vers la banane vietnamienne pour des prix plus raisonnables et une qualité garantie.


M. Hideo Obori et son équipe de Aomori Trading Co., Ltd.

La société japonaise Aomori Trading Co., Ltd a commencé à fournir la pomme « Hello Kitty » importée du Japon. Cette pomme est très populaire en Asie et la société espère que la marque gagnera en notoriété et attirera l’attention de la clientèle. « Outre la haute qualité des fruits japonais eux-mêmes, la conception des produits et des emballages est également importante pour nous. » Parmi toutes les variétés de pommes japonaises, la pomme Qingsen est de plus en plus populaire parmi les clients sud-asiatiques et malgré son prix élevé, le volume des ventes augmente chaque année.

Cliquez ici pour accéder au reportage photo


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)