Annonces

Top 5 d'hier

Top 5 de la semaine dernière

Top 5 du mois dernier

« Les consommateurs préfèrent les produits conventionnels locaux aux produits biologiques importés »

Les pays scandinaves sont connus pour importer de gros volumes de fruits et légumes parce qu'ils n'ont pas beaucoup de production locale. Selon Anita Jansson de la société de gros suédoise Hebes, cependant, l'accent est mis de plus en plus sur les produits locaux ces dernières années. « La production locale suédoise augmente grâce aux nouvelles technologies. Nous sommes maintenant en mesure de cultiver une plus grande variété de produits comme les tomates, les concombres, les aubergines, les piments et les poivrons. Les nouvelles technologies ont prolongé les saisons et ont également amélioré les possibilités de stockage. Nos pommes suédoises, par exemple, sont maintenant disponibles sur des périodes plus longues parce que la technologie nous permet de créer de nouvelles variétés que nous pouvons conserver plus longtemps car elles ont une meilleure durée de conservation. »

Selon Anita, les consommateurs suédois manifestent une préférence pour les aliments cultivés localement, mais, comme les consommateurs de nombreux autres pays, ils ne sont pas disposés à en payer le prix. « Nous voyons beaucoup de couverture médiatique sur la popularité croissante des produits locaux, mais les ventes ne reflètent pas ça. En effet, les produits cultivés localement ont toujours un prix plus élevé. Personnellement, je pense qu’il est plutôt réducteur d’éviter les produits locaux à cause du prix. Si les ventes augmentent, la production augmentera également. Cela dynamisera le secteur agricole local, ce qui augmentera les volumes de produits et réduira les prix. L'augmentation des produits locaux aura également un effet positif sur le climat. Lorsque nous importons moins de produits, nous réduisons les émissions associées aux longs trajets de transport. Finalement, ça stimulerait également notre économie locale, ce qui serait rentable pour tout le monde », explique Anita. 

Bien que les ventes de produits locaux ne soient pas aussi élevées que prévu, leur popularité rivalise avec celle des produits biologiques. Anita souligne que le produit préféré est le produit local : « Pour les produits qui ne sont pas cultivés localement, tels que les bananes, le consommateur manifeste une préférence marquée pour les produits biologiques par rapport à la normale et nous voyons qu'environ 80 % des ventes de bananes sont biologiques. Mais lorsqu'il y a le choix entre des tomates conventionnelles produites localement et des tomates biologiques importées, le consommateur choisira plus souvent la variété locale. « Anita évoque également l'avenir des produits biologiques et ses controverses : « Il y a des aspects positifs et négatifs au biologique, et les côtés négatifs sont plus souvent discutés aujourd'hui. Les produits bio nécessitent de plus grandes superficies de terres, cela diminue donc le rendement à l'hectare et exige également l'abattage d'une plus grande quantité d'arbres afin de laisser la place aux pratiques agricoles. Donc ça soulève l’interrogation des dommages causés au climat à long terme par l'agriculture biologique. »

La préoccupation du consommateur pour le climat est également à la base de l'emballage chez Hebes. Anita affirme à ce propos : « Des sondages ont montré que trois consommateurs sur quatre préféraient le papier aux emballages en plastique, donc notre société s’efforce de répondre à ces demandes. Nous constatons une popularité croissante des fruits et légumes à emporter et prédécoupés. Notre défi était alors de trouver des emballages écologiques pour ce type de produits. Nous avons des fruits coupés à la main dans des coupes de fruits et des tranches ou des moitiés de melon que nous emballons dans des barquettes et un film plastique. Les coupes de fruits utilisent du plastique recyclé, et les tranches et les moitiés seront dans un bioplastique d'ici cet automne. »

La société concentre actuellement ses efforts sur la créativité et l'enthousiasme des producteurs locaux afin qu'ils puissent accroître leur durabilité en proposant davantage de produits cultivés localement.

Pour plus d'informations : 
Anita Jansson
Hebe
Tél. : +46 31 780 2700
anita.jansson@hebe.se  
www.hebe.se  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)